D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Page 4 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Francomtois 64 le Dim 10 Avr 2016 - 19:32

snoop27 a écrit:Belles photos :applause :applause  et :merci

+1 Very Happy

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 51054
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Dim 10 Avr 2016 - 19:43

:merci  Pierre ! Very Happy

Pour aller dans le sens de la remarque très pertinente de Laurent, concernant la position illogique des deux wagons "Nevers", voici une photo qui montre comment travaillaient ces wagons :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Près de Saint-Jacques-des-Blats, le 3 février 2014, la BB 69204 encadrée par deux wagons chasse-neige type "Nevers", assure le déneigement sur la section de Neussargues à Aurillac.
Crédit photo : © P-L Espinasse.


On voit bien que la locomotive est encadrée par les deux wagons, ce qui lui permet de travailler dans les deux sens.
Le stationnement le plus logique pour ces wagons est donc bien de les mettre, soc contre butoir, sur deux voies tiroir de sens opposé...
Maintenant comme des travaux étaient en cours sur la section d'Aurillac à Figeac à l'époque où j'ai pris les photos, il est possible qu'ils aient été déplacés...

A propos des 141 TA, oui Laurent, d'une très grande robustesse.
Simple expansion et surchauffe, deux cylindres avec tiroirs à distributeurs cylindriques, elles étaient économiques, puissantes, et d'un entretient aisé.
Mais, je développerai plus sur cette fabuleuse machine quand j'en viendrai à faire la description du matériel moteur qui a circulé sur cette ligne. Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Dim 10 Avr 2016 - 20:07

Merci Didier!!Very Happy Very Happy

J'ai vu il y a quelques années, en gare de Neussargues, cette composition en provenance d'Aurillac! Very Happy

Mais c'était une 67000 comme loco!
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par MGO 825 le Dim 10 Avr 2016 - 20:40

Bonsoir

Et sur le DVD " Le Cévenol-Express " de La Régordane ( donc un peu plus bas ) , une belle séquence montre le " pointu " composé là de deux " Nevers ou Flangers " encadrant deux BB 66000 :j adore: :  :super:  : D se frayer un passage dans la neige sur la ligne La Bastide - Mende Very Happy

Cordialement

Laurent ( MGO 825 )
avatar
MGO 825
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 44
Localisation : IDF
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par snoop27 le Dim 10 Avr 2016 - 22:46

Le type Nevers (vidéo d'il y a à peine 1 mois) :



Le type Flanger :

avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9189
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par MGO 825 le Dim 10 Avr 2016 - 23:40

Bonsoir Snoop27

:merci ! Donc si j'ai bien compris  :siffle , le type " Nevers " chasse la neige frontalement et le type " Flanger possède des socs latéraux . J'ai bon  : ange1: ?

Cordialement

Laurent ( MGO 825 )
avatar
MGO 825
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 44
Localisation : IDF
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Lun 11 Avr 2016 - 7:19

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy :merci
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Francomtois 64 le Lun 11 Avr 2016 - 10:24

:merci Snoop

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 51054
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 10:30

Bonjour à tous,  Very Happy
:merci  Pour ces vidéos, Snoop !   :super:

Pour répondre à Laurent :
Le type Flanger, comme le type Nevers, sont constitués d’un châssis de wagon plat à deux essieux, et lesté de gueuses de fonte ou, plus simplement, de tronçons de rails.

Le type Flanger est muni de traverses de choc et de traction des deux côtés.
Il est équipé d'une lame mobile oblique à éjection par la gauche entre les essieux.
En cas d'obstacle sur la voie tel crocodile ou pédale de voie, celle-ci peut être relevée.
Les appareils du type 64 comportent en plus une lame oblique à éjection par la gauche située en avant du premier essieu pour un premier déneigement.
Sur ceux du type 80, deux autres lames du même type sont aussi montées symétriquement pour l'autre sens de circulation (soit deux fois deux lames, dont les deux centrales relevables pour chaque sens).
Celles-ci peuvent être commandées par un boitier embarqué à bord de l'engin de pousse.
A Aurillac, le Flanger 64 était précédé d’un wagon soc du type Langeac, assez similaire dans sa conception au type Nevers.

Le type Nevers, sorti en 1980, possède une traverse de choc et de traction que d’un coté.
L’autre coté supporte un soc triangulaire à éjection bilatérale.
Certains sont aussi équipés d'une petite lame haute latérale de forme triangulaire pour dégagement latéral dans les deux sens.
(Pas ceux d'Aurillac).
Le type Nevers a remplacé le type Langeac, très similaire, et qui était sorti en 1956.

Je ne peux conclure sur ce sujet, sans évoquer une curiosité :
"Le Sioux" !
Il faut simplement savoir que cela existe, mais à ma connaissance, je n’en ai jamais vu sur les lignes du Cantal.
J’ai pris celui-ci en gare de Langeac, lors d’un voyage sur le "Cévenol", le 29 aout 2013.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Nîmes-Courbessac.
PK520,534 - Gare de Langeac.
Cet étrange wagon est un brise glace pour tunnel.
L'engin résulte de la transformation "artisanale" d'un wagon plat OCEM, sur le plateau duquel on a ajouté un arceau muni de racloirs. (Des tronçons de lame de scie à ruban).
L’emploie de ce wagon sur la ligne des Cévennes est justifiée par les hivers assez rudes de la région, où la formation de colonnes de glace à l’entrée et dans les nombreux tunnels de la ligne est chose courante.
Lorsque les concrétions de glace engagent le gabarit, ce wagon permet de les dégager. Son allure particulière lui a fait donner le surnom de "Wagon Sioux"...
Situation : Commune de Langeac (43)


Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mar 12 Avr 2016 - 20:42, édité 2 fois (Raison : Ajout d'une information.)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par ulysse le Lun 11 Avr 2016 - 11:21

salut...

je me disais bien que ça me rappelait quelque chose...

La même tète que ma femme avec les bigoudis.. ahah ahah ahah
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 13:47

Ulysse, je te laisse l'entière responsabilité de tes écrits... :siffle
ahah ahah ahah

J'ai quelques soucis de communication aujourd'hui, toujours cette connexion Internet qui déconne...
Cela commence à me gaver sérieux ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 13:54, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 146

Message par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 13:52

Mon reportage photos : (suite)

De l’autre coté de la passerelle, je m’engage à l’endroit où se situait la défunte rotonde… 
(En fait, la pile et l’escalier sud de la passerelle sont exactement implantés là ou était la rotonde.)
Je m’avance jusqu’aux anciens bâtiments qui étaient (voir plan de 1969), celui des lavabos-vestiaires, pour l’un, et le dortoir des mécaniciens pour l’autre.
Et je tombe sur cet ancien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,285 – Direction Figeac à droite.
Sur l'emplacement de l'ancien parc à charbon et combustibles, devant ce qui était le dortoir des mécaniciens, cette voiture modernisée Sud-est à bogies ("Bruhat").
Je pense qu'il devait être utilisé par le Service des Voies.


En poursuivant ma route :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,285 – Direction Figeac à gauche.
L’ancienne Halle aux Marchandises, imposante, souvenir d’une activité florissante.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,320 – Direction Figeac à gauche.
Les 5 et 6 août 2013 furent transférés de Nîmes à Aurillac deux wagons soc de type Nevers, en remplacement des deux wagons de type « Langeac ».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,350 – Direction Figeac à gauche.
Ces deux plats me semblent être pour le transport et la manutention des rails.


Finalement, je l’avais bien prise, cette passerelle, la voici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,350 – Direction Figeac à gauche.
Vue sur la passerelle piétonne.
J’ai une tendance à préférer les anciennes passerelles, avec leurs belles rambardes en fer forgé, comme l’était la défunte passerelle de la gare de Clermont-Ferrand…
Mais voilà, principe de précaution oblige…
L’ancienne rotonde occupait toute cette surface !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,370 – Direction Figeac à gauche.
Ici, était la rotonde du dépôt vapeur qui compta 23 voies au plus fort de son activité.
Après plus d'un siècle de bons et loyaux services, cette rotonde fut partiellement démolie en 1969, puis entièrement en 1980.
Aujourd'hui, il ne reste que le pont tournant de 17 m, et cette fosse de visite, qui était à l’intérieur de la rotonde, et qui se trouve maintenant à ciel ouvert !


Quelques vues du pont tournant :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,440 – Gare d’Aurillac.
Quelques vues du pont tournant de 17 m, seul vestige de l'ancienne rotonde qui a comporté jusqu'à 23 voies !


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 15:43, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par ulysse le Lun 11 Avr 2016 - 14:28

salut..

juste , une question bizarre..incohérence...

Avoir démolie la rotonde , car surement plus utilisée , bof..bin voui.

Mais , pourquoi avoir laisser ce pont devenu inutile ??
et cette fosse de visite..??

-Encore une fois bien dommage d' avoir raté le coche...

Avec la rotonde , le pont tournant , et le faisceau des voies restante,et les voies inutilisées , il eu été possible de faire un jolie petit dépôt musé... :balade

avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 14:40

Le pont sert toujours, Ulysse, ne serait que pour le retournement du CNS quand il est de retour de Neussargues (j'en parlerai dans les prochains chapitres)

Conserver la rotonde au nom du patrimoine ferroviaire, oui, cela aurait été LA bonne idée...
Hélas, comme je l'ai maintes fois souligné, le patrimoine industriel n'est pas encore vraiment entré dans les mœurs françaises, contrairement à certains de nos voisins européens... Hélas. :pleure:
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 147

Message par Tireman le Lun 11 Avr 2016 - 15:53

La Gare d’Aurillac – 26 :

Mon reportage photos : (suite)

Il est temps maintenant, de vous présenter le dépôt des autorails, que j’ai gardés pour la fin !
La voici vue de l’extérieur :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,600 – Direction Figeac à droite.
La remise des autorails, construite en 1938.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,600 – Sens impair de la ligne.
La Remise des autorails.


Un coup d’œil à l’intérieur, puisque j’en ai l’autorisation !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,543 – Gare d’Aurillac.
Dans le dépôt autorails de la gare d'Aurillac, le X73701, en attente ou en fin de révision ?
Le X 73701 :
Mise en service le 2 août 2002.
Dépôt STF Auvergne.
Livrée TER Région Auvergne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK302,543 – Gare d’Aurillac.
Dans le dépôt de la gare d'Aurillac, le X73683 en révision.
X73683 :
Mise en service le 19 juin 2002.
Dépôt STF Auvergne.
Livrée TER Région Auvergne.


(À suivre…)

Didier C.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Francomtois 64 le Lun 11 Avr 2016 - 17:28

:merci

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 51054
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par ulysse le Lun 11 Avr 2016 - 19:34

slt:

et en plus , il y a un énorme garage pour mettre les machines à l' abris des caillassages
et des voleurs...

oui , quel , dommage...
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Lun 11 Avr 2016 - 20:33

Merci pour toutes ces nouvelles photos Didier!! Very Happy Very Happy Very Happy


Pour le "Sioux", je l'ai vu une fois en gare de La Bastide. Je pense que c'est une construction qui n'appartient qu'à la ligne du Cévenol!! Very Happy Very Happy

Ailleurs dans les vidéos que j'ai pues voir, le concassage des stalactites de glace dans les tunnels durant l'hiver, se faisait à la main avec des perches!
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 148

Message par Tireman le Mar 12 Avr 2016 - 11:17

La Gare d’Aurillac – 27 :

Mon reportage photos : (suite, et FIN)

Et voici venir la vedette de ce dépôt, j’ai nommé :
Le CNS !
Avant de passer aux photos, vous prendrez bien un doigt d’historique ?  :siffle

Le CNS est issu des transformations successives d’un engin né en 1934, une des locomotives diésel expérimentales de la Compagnie du PLM, le prototype CMD 1, de type Bo’Bo’, construit par Schneider autour d’un moteur américain de 600 cv.
Il était doté d’une caisse massive, dissymétrique avec un capot hébergeant le système de refroidissement à l'avant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le CMD 1, dans sa configuration d'origine, en 1934.
© Collection Jean-Pierre Vergez-Larrouy.


En 1955, l’engin reçoit un moteur MGO, ce qui lui procure une décennie de sursis.
Sa caisse compacte devient symétrique et prend une 4e baie latérale entre les cabines.
A ce moment là, il est affecté aux manœuvres au dépôt de Dijon-Perrigny, sous l’immatriculation SNCF 040 DC 1, puis BB 60021.

Arrêté en 1966, il est envoyé aux ateliers de Nevers pour transformation en chasse-neige à turbines (1967).
La transformation consistera à munir l’engin de deux turbines frontales, entrainées par le MGO de la version antérieure.
Conçu à l'identique du chasse neige Pontarlier, pour l'étrave avant à deux turbines et deux coffres orientables montée sur l’extrémité, il ne comporte pas, par contre, de socs intermédiaires, son empattement étant trop court.
Au niveau motorisation, seul le bogie de l’extrémité 2 conserve ses deux moteurs, le bogie de l’extrémité 1 devient porteur.
Si cette modification lui permet d’être automoteur en manœuvre, dans les dépôts ou les gares, en opérations de déneigement, il doit être poussé par une locomotive. (BB 66000 ou BB 67400).
Le conducteur règle néanmoins la puissance de poussée de la locomotive directement depuis le pupitre du chasse-neige.
Il règle également la vitesse de rotation des turbines, jusqu’à 350 tours/mn, et l’orientation d’éjection de la neige.
La vitesse limite en parcours d’acheminement est de 60 km/h.
En phase de travail, le convoi circule à faible vitesse sous le régime de l’interception de voie.

Il est alors affecté à Chambéry, où il assura l’intérim entre la radiation du rotatif à vapeur Henschel, hérité du PLM, et l’arrivée de deux engins neufs Beilhack HB 600, au cours de l’hiver 1972/73.
Comme il n’était plus "assez bien" pour les Alpes, l’ancêtre fut jugé "bien suffisant" pour le Massif-Central, et c’est ainsi que le CNS fut affecté à Aurillac en 1973, permettant au "Rotary" de chez Alco, de prendre une retraite bien méritée au Musée du Chemin de Fer à Mulhouse !

Aujourd’hui encore, le CNS(*), ne peut être utilisé que par un petit noyau d’Agents de Conduite d’Aurillac.
Comme son prédécesseur à vapeur, il fut beaucoup utilisé sur la ligne de Bort-les-Orgues à Neussargues, si perturbée par les congères, ainsi que sur la section d’Aurillac à Neussargues.
Mais, Tout comme son prédécesseur le ZR1, le CNS rotatif a parfois opéré loin de ses terres.
Voici un historique non exhaustif de ses interventions les plus "exotiques" ou les plus récentes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

(*CNS est le nom simplifié de l'engin. Son nom complet est : 30 87 974708827-Ua, assez difficile à placer dans une conversation !)

D’une grande efficacité dans les fortes épaisseurs de neiges, (congères), le CNS a tout de même ses limites :
- L’efficacité des turbines est notablement réduite dans la neige lourde ou compactée.
- On ne peut guère l’utiliser sur une coulée d’avalanche, à cause des débris (Branches, arbres, grosses pierres, etc.) qui mettraient à mal les turbines.
- Enfin, son coût d’utilisation est assez élevé.

Aussi, les lames et étraves traditionnelle gardent une place importante, surtout quand la couche de neige n’excède pas quelques dizaines de centimètres.
Sur la ligne du Lioran, la draisine de Vic-sur-Cère, munie d’une lame à chaque extrémité, peut être mise en service très rapidement.
Par contre, elle souffre d’une puissance et d’une adhérence limitée, aussi, le dépôt d’Aurillac est resté fidèle aux vieilles recettes :
- Soit la locomotive chasse-neige, munie d’un soc sur sa traverse avant, mais qui a l’inconvénient de devoir être retournée après chaque trajet.
- Soit l’utilisation des wagons du type Nevers, placés de part et d'autre de la locomotive.

Il est à noter ce particularisme cantalien :
Pendant l’hiver, la locomotive chasse-neige était attelée en tête du train de nuit Paris - Aurillac, pour lui faire la trace après une demi-douzaine d’heures d’interruption des circulations.
Elle faisait de même lors des épisodes neigeux devant les X 2800.
Aujourd’hui, la généralisation du nouveau matériel équipé de coupleurs Scharfenberg rend cette opération impossible, et la locomotive chasse-neige travaille donc isolément entre deux passages de trains réguliers.

Voici quelques photos de l’ancêtre, prises lors de ma visite, le 6 mai 2015 :
(Je n’ai pas pu tirer le portrait de la locomotive qui lui est associée, une BB 69000, celle-ci était en révision lors de mon passage.)
Je ne mets pas de commentaires sous les photos, elles parlent par elles-mêmes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous voici arrivé à la fin de mon reportage photo en gare d’Aurillac.
Je vais maintenant préparer quelques annexes, dont le sujet est les engins de traction qui ont contribués à l’histoire de cette ligne.

(À suivre…)

Didier C.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Mar 12 Avr 2016 - 11:22

Ouf !
C'est passé !
Et croyez-moi, avec les fantaisies de ma connexion, ce n'est pas de la tarte ! Twisted Evil
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par MGO 825 le Mar 12 Avr 2016 - 11:30

Bonjour

:merci pour vos photos ! Pour sauvegarder la rotonde , je pense que seul un train touristique aurait pu sauver le reste de la rotonde mais il ne restait plus de 141 TA et quelques voitures courtes ( B6 genre Ouest ou 3 pattes PLM ) disponibles Neutral .

On voit dans la remise le CNS non cité dans la légende Twisted Evil : :siffle .

Le concassage des stalactites depuis un Y 7400 équipé d'une étrave est visible dans le DVD de La Régordane : La ligne des Alpes Very Happy .

Cordialement

Laurent ( MGO 825 )
avatar
MGO 825
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 44
Localisation : IDF
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Mar 12 Avr 2016 - 11:34

MGO 825 a écrit:Bonjour
On voit dans la remise le CNS non cité dans la légende Twisted Evil : :siffle .
Laurent ( MGO 825 )

C'était voulu Laurent...
La partie que je viens (enfin) de publier, aurait "normalement" du l'être immédiatement à la suite de l'autre, hier, mais, mes ennuis de connexion en ont décidé autrement...
Toutes mes excuses. Embarassed

Didier.


Dernière édition par Tireman le Mar 12 Avr 2016 - 11:46, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Francomtois 64 le Mar 12 Avr 2016 - 11:43

En tout cas :merci pour ce beau reportage :bravo

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 51054
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par MGO 825 le Mar 12 Avr 2016 - 11:49

Bonjour Didier

La légende de la photos , ce n'était que pour rigoler : ange1: . Encore :merci pour ces vues sur le CNS dans la remise qui a pour lui tout seul une voie réservée ( présence de deux tuyères d'évacuation des gaz d'échappement pour ceux situés horizontaux en toiture de l'engin ) Very Happy  .

Cordialement

Laurent ( MGO 825 )
avatar
MGO 825
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 44
Localisation : IDF
Date d'inscription : 23/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Mar 12 Avr 2016 - 12:12

:merci  Pierre et Laurent Very Happy

Un complément d'information sur les procédés de déneigement dans le Cantal :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il y a des photos sympa !  Very Happy

A Laurent,
A propos de la rotonde d'Aurillac, elle aurait put être sauvée au simple titre du Patrimoine (Inscription MH ou autre).
Mais à cette époque (1969 et 1980), comme je le dénonce souvent, la sauvegarde du patrimoine industriel n'était pas du tout dans les mœurs françaises, contrairement à ce qui se pratique depuis longtemps, surtout au Royaume Unis, mais aussi en Allemagne ou en Autriche... Neutral
Quant aux 141 T 5300 du PO, hélas, une seule sur les 152(*) machines a été préservée.
Une honte ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(* le nombre de 141 TA a été de 190. mais 38 ont été envoyées à la Compagnie des Chemins de Fer du Maroc, entre 1924 et 1929, et non pas 31 comme le prétend Wikipédia dans son article consacré aux 5300 du PO. :siffle )
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum