D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Page 1 sur 32 1, 2, 3 ... 16 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Dim 3 Avr 2016 - 20:07

Merci!!! Embarassed Embarassed Embarassed Very Happy Very Happy ahah ahah

Mais les propositions de Didier étaient plus recherchées!  Very Happy :applause

Et j'aurais bien aimé aussi qu'il .....tombe dans le grivois!  : ange1: :mdr :mdr
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14574
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Stéphane04 le Dim 3 Avr 2016 - 20:42

N'empêche que quand mes chefs scratch me parlaient avec des sigles et que je leurs sors la S.S. c'est quoi cela jetait un froid.
Bon maintenant ils sont habitués et ils essayent de tchatcher en bon français au moins avec moi.

Bon si on en revenait à Aurillac c'est que j'ai 3 photos en attente, mais faut attendre que Didier développe le sujet après l'An 2000.
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Dim 3 Avr 2016 - 21:12

Parfois, depuis son début, le fil de Didier devient un lieu d'échanges sympas entre nous!! Very Happy
Il a même lancé des tas de "perches" nous permettant de rebondir! Very Happy Very Happy :super:

C'est un autre attrait et aspect des échanges que nous pouvons avoir sur le forum! Very Happy Very Happy
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14574
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Stéphane04 le Dim 3 Avr 2016 - 21:26

C'est même pour cela qu'il y à 40 pages avec tout ce que l'on à pu dire sinon cela aurait fait 20 pages et encore.... :grimace

Didier je plaisante encore un grand :merci :merci pour tout ce travaille de recherches et tes déplacements hors de tes terres
Dommage que l'on ne puisse mettre les émoticones en plus grand.
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par alne35 le Dim 3 Avr 2016 - 21:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
comme cela
avatar
alne35
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 61
Localisation : martigné ferchaud 35 BRETAGNE
Loisirs : Timbres,Jardins,Retraite......
Date d'inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 6:58

ahah
Arrêtez les enfants, je vais finir par choper le casque !

C'est moi qui vous dis :merci pour votre participation et pour avoir la patience de me suivre dans mes élucubrations ! Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 7:07

Stéphane04 a écrit:N'empêche que quand mes chefs scratch me parlaient avec des sigles et que je leurs sors la S.S. c'est quoi cela jetait un froid.
Bon maintenant ils sont habitués et ils essayent de tchatcher en bon français au moins avec moi.

Bon si on en revenait à Aurillac c'est que j'ai 3 photos en attente, mais faut attendre que Didier développe le sujet après l'An 2000.

Very Happy Un peu de patience mon ami...
Mon prochain chapitre va traiter du trafic voyageur et marchandises.
Ensuite, hélas, nous passerons de la grandeur à l'agonie de cette gare... :pleure:

Pour les sigles, il faut bien dire que parfois, il y a de quoi s'y perdre !
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 136.

Message par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 18:13

La Gare d’Aurillac - 15 :

Période de 1938 à 1994 : (partie 3)

a) Le trafic voyageurs :

Au cours de l’âge d’or du trafic ferroviaire, la gare d’Aurillac est une position clef :
Sur la transversale Clermont-Ferrand – Toulouse.
Par sa relation directe avec Paris via Mauriac, Bort, Eygurande, Montluçon, Vierzon et Orléans.
Suite à bien des améliorations, tant sur le matériel roulant que sur l’infrastructure, la durée de la relation de Paris-Gare-d’Orsay – Aurillac sera ramené de 12 heure et 5 minutes en 1901, à 10 heures et 30 minutes en 1931.

La fermeture, le 14 mai 1950, de la section de ligne d’Eygurande-Merlines à Bort-les-Orgues, section noyée sous les eaux de la retenue du barrage de Bort, cette fermeture va entrainer des modifications profondes :
La liaison Aurillac – Paris ne peut plus s’effectuer que par Saint-Denis-près-Martel (Brive) ou Arvant (Clermont-Ferrand).
La liaison d’Ussel à Bort-les-Orgues sera assurée par la route.
Jusqu’au service d’hiver 1961 – 1962, des voitures directe Paris – Bort-les-Orgues seront détachées de la rame principale en gare de Miécaze, puis remontées sur Bort par un court convoi en provenance d’Aurillac.
Ensuite, ce mouvement perdurera jusqu’en 1981, mais uniquement au service d’été.
Par contre, les voyageurs des régions de Bort et Mauriac à destination de Paris seront obligés de revenir à Aurillac où se forme l’express.

Voir ces trois fiches horaires pour la section Eygurande-Merlines - Aurillac :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Horaires janvier 1938.
Service de la toute nouvelle SNCF.
Le Train 91 est l’express Paris – Saint-Flour via Neussargues.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hiver 1949 – 1950.
Dernier service pour la ligne d’Eygurande à Bort-les-Orgues.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A comparer avec la fiche précédente, le service d’été 1950.
Les autocars ont pris la relève entre Ussel et Bort-les-Orgues.


A partir de la fin des années 1960, l’avènement du « Capitole » permettra de réduire de façon spectaculaire la durée du trajet d’Aurillac à Paris à environ 6 heures. (5 heures et 45 minutes dans le sens Paris – Aurillac !)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Horaires service d'hiver 1976.
Remarquer les correspondances des "autorails express" avec les deux "Capitole".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives de Cantal.
Journal "La Montagne" Photographies.
19 novembre 1969.
Améliorations pour les usagers de la SNCF à Aurillac : l'affiche du train à destination de Paris.


(Sources : Image © le Service des Archives du Cantal.
Archives SNCF.
Texte : Tome III du Triangle du Cantal, Mariono Flores et Patrick Garinot, publié chez "Presses et Editions Ferroviaires" en 2006.)


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 18:47, édité 1 fois (Raison : La malédiction des "s" !)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Stéphane04 le Lun 4 Avr 2016 - 18:55

Bonsoir

Les images valent ce quelles valent mais c'est beau




avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 137

Message par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 19:02

La Gare d’Aurillac - 16:

Période de 1938 à 1994 : (partie 4)

Le trafic voyageurs : (fin)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives de Cantal.
Journal "La Montagne" Photographies.
8 mai 1970.
Voyage à Londres pour des jeunes filles des écoles d'Aurillac, de Murat et de Neussargues : les jeunes filles au départ en gare d'Aurillac.


La gare d’Aurillac fera une petite toilette au cours de l’année 1970 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives de Cantal.
Journal "La Montagne" Photographies.
7 juillet 1970.
Modernisation de la gare d'Aurillac : les parterres de fleurs ; la nouvelle consigne automatique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives de Cantal.
Journal "La Montagne" Photographies.
15 décembre 1970.
Accueil et modernisme en gare d'Aurillac : des chariots individuels sont à la disposition des voyageurs ; un nouveau panneau lumineux sur le quai.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives de Cantal.
Fonds Maneau.
1980 - 1990.
Façade de la gare ferroviaire d'Aurillac prise depuis le coté cour des marchandises.


Poisson d’avril prémonitoire ? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives du Cantal.
Journal "La Montagne"
1er avril 1984.
1984 : "Attendue depuis des décennies. La passerelle de la gare est, enfin, installée".
Ndla : Il s'agit là d'un poisson d'avril !  Laughing
La véritable passerelle sera inaugurée le 23 novembre 1996.


Au service d’hiver 1988, il est décidé de faire emprunter l’itinéraire Arvant – Clermont-Ferrand à l’express de nuit pour Paris, puis un train direct de jour Paris – Aurillac, sur le même trajet, le 25 septembre 1994.
Cependant, sous la pression des collectivités locales, la relation directe par Brive sera rétablie, à partir du 28 mai 1989, mais seulement à la fin de la semaine.
Cette relation sera définitivement abandonnée au service d’hiver 1994.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© Archives de Cantal.
Fonds Jacques Benaben.
6 mars 1993.
"Les deux voitures du Parisien par Brive".


(Sources : Image © le Service des Archives du Cantal.
Texte : Tome III du Triangle du Cantal, Mariono Flores et Patrick Garinot, publié chez "Presses et Editions Ferroviaires" en 2006.)


(À suivre…)

Didier C.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 19:10

Stéphane04 a écrit:Bonsoir

Les images valent ce quelles valent mais c'est beau





Très beau, Stéphane ! :merci
Probablement en cours de manœuvre sur la gare d'Aurillac où le Rotary d'Alco était basé.
Normalement, quand il était en opération, il y avait au minimum deux 141 TA en pousse, parfois trois.
Là, c'est la 141 TA 370 qui est à l'œuvre !
Merci pour ça aussi !
Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par snoop27 le Lun 4 Avr 2016 - 20:22

Euh je ne voudrais pas rabacher... Mais déjà postée par mes soins page 14 :siffle
Y'en a qui suivent plus Shocked
Ou alors une petite révision s'impose Cool
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 8716
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Stéphane04 le Lun 4 Avr 2016 - 20:44

Désolé mais la page 14 c'est loin :blase: j'essayerai de plus le faire lol!
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Lun 4 Avr 2016 - 21:01

Et le plus beau, c'est que moi même, je n'ai pas percuté ! :maisoui:
ahah ahah ahah
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par alne35 le Lun 4 Avr 2016 - 21:02

ben normal que l on retrouve la meme ici c'est la page 41 donc
14 a l envers :jesors
avatar
alne35
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 61
Localisation : martigné ferchaud 35 BRETAGNE
Loisirs : Timbres,Jardins,Retraite......
Date d'inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mar 5 Avr 2016 - 7:12

Merci Didier pour ces deux volets supplémentaires! Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14574
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Mar 5 Avr 2016 - 18:28

Le bête du gévaudan a écrit:Merci Didier pour ces deux volets supplémentaires!  Very Happy Very Happy Very Happy
La suite devrait te plaire, nous souffrons de la même marotte : l'Histoire ! Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 138

Message par Tireman le Mar 5 Avr 2016 - 19:13

La Gare d’Aurillac – 17 :

Période de 1938 à 1994 : (partie 5)

Le trafic marchandises :

Par sa spécificité géographique, l’économie du Cantal est à vocation essentiellement agricole.
Les trois grands pôles d’activité sont, le bétail, les produits laitiers et le bois.
Les exportations ferroviaires du département tourneront donc autour de ces trois activités, auxquelles s’ajouteront, en bien plus faibles volumes, les produits de la tannerie et de l’industrie du parapluie, spécialité aurillacoise.
Les importations concerneront les produits céréaliers (le Cantal est plutôt déficitaire en ce domaine), les engrais et dérivés, les produits de l’industrie.
Je parle, bien sur, de l’époque où le trafic des marchandises par le rail existait encore…  :siffle

Le cas de la gare d’Aurillac :

L’arrivée du Chemin de Fer transforma largement l’activité économique de la Haute Auvergne, en général, et d’Aurillac, en particulier.
En ce qui concerne l’industrie fromagère, elle bénéficie amplement de cette pénétration ferroviaire, dans la deuxième moitiée du XIXe siècle.
C’est le Chemin de Fer qui en assure l’essentiel du trafic, et conserve ce monopole jusque dans l’entre-deux-guerres, où le camion automobile commence à lui faire concurrence.
A la fin du XIXe et au début du XXe siècle, on n’expédie plus les fromages du Cantal que par voie ferrée.
Les pièces sont soigneusement emballées dans de la paille de seigle et dans des paniers confectionnés avec des lanières de noisetier ou de châtaigner.
C’est l’un des éléments principaux du trafic de la gare d’Aurillac.

Si les expéditions représentaient un tonnage d’environ 30000 à 36000 quintaux dans la première moitié du XIXe siècle, après l’ouverture ferroviaire, la fin du siècle voit un développement très net des expéditions : aux environs de 1900, elles atteignent un total de 70000 quintaux.
Ce trafic est d’abord traditionnellement tourné vers le Midi et le Sud-ouest, puis s’ajoutera un flux important vers la capitale, flux qui deviendra prépondérant au cours des années.
L’explication en est simple : l’émigration des cantaliens vers Paris, et l’ouverture des fameux "Bougnats" qui proposent au chaland les produits du pays !

Pour ce qui est du second grand trafic agricole, celui des bestiaux, le rail mettra plus de temps à se l’approprier.
Il faut d’abord distinguer la partie du cheptel qui est dédié à la production laitière, et donc à l’industrie fromagère, de celle qui est dédiée à la viande.
La première est statique et ne bouge que peu.
Pour la seconde, les exportations du Cantal ont longtemps stagnées aux alentours de 30000 à 40000 têtes.
Ces exportations, essentiellement vers les Charentes et le Poitou, se faisait à pied, et cette coutume a persisté jusqu’à la guerre de 1914.
A l’époque de cette transhumance à pied, les bestiaux destinés aux marchés parisiens devaient se "refaire" par un passage à l’engrais dans les plaines des Charentes, du Poitou et même de Normandie.
Avec le chemin de fer, les expéditions directes vers la capitale, ou d’autres grandes villes comme Lyon, deviennent possibles.
L’expédition vers l’ouest et aux départements limitrophes du Massif-Central se maintiennent et se développent.
Les expéditions traditionnelles vers le Midi sont elles aussi facilitées par le chemin de fer : on peut rapidement joindre Béziers par Marvejols, ou Nîmes par Arvant.
Ainsi, aux anciens courants vers l’ouest, le Massif-Central et le Midi qui s'affirment, s’est ajouté un courant vers Paris et un autre vers Lyon.

De l’influence du chemin de fer sur les foires :

Les foires sont avant tout le lieu des transactions sur le bétail.
La fin du XIXe et le début du XXe siècle semble bien avoir constitué un âge d’or, qui a pris fin avec la grande guerre.
En effet, après la grande guerre, les marchands de bestiaux auront coutume d’aller directement négocier dans les étables des éleveurs.
Le chemin de fer jouera un rôle dans l’expédition au loin du bétail, mais les animaux arrivent le plus souvent au foirail à pied.
L’aire d’attraction des foires d’Aurillac a un rayon de 20 à 25 km autour de la ville.
(Les deux cantons d’Aurillac, ceux de Saint-Cernin et de Vic-sur-Cère, une grande partie du canton de Montsalvy, et la moitié est de celui de Laroquebrou.)
A l’ouverture de la ligne de Bort-les-Orgues à Neussargues, en 1908, les gros exploitants du bassin d’Aurillac utiliseront celle-ci pour envoyer leurs troupeaux estiver dans le Cézallier, voire jusqu’aux Monts Dore !

Pour avoir une idée plus complète des échanges commerciaux du monde rural, il convient d’ajouter aux foires, les marchés.
Une ville comme Aurillac en a deux par semaine.
Le rail n’aura que peu d’influence sur ces marchés, les paysannes des alentours amènent leurs produits (beure, œuf, volaille, légumes) en venant à pied avec de grands paniers, ou dans un "charretou" tiré par un âne, ou encore dans une voiture attelée à deux chevaux.
Le rayon d’attraction dépasse rarement les 10 à 12 km.
Il faut attendre l’autobus et le lendemain de la grande guerre pour voir cette aire s’étendre jusqu’à 20 ou 25 km.
Durant l'occupation, et jusque dans les années 50-60, les trains, puis les autorails auront les faveurs de ces dames !
D'ailleurs, la SNCF ajoutait des circulations les jours de marché, ou adaptait des horaires en concordance avec celuis des marchés.
C'était l'époque bénie où le mot "Service Public" avait encore un sens...
Je me souviens, j'étais gamin, de ces voyages épiques, où chacun étalait son casse-croute sur une serviette, et où une oie, ou bien une poule, jetait un œil curieux sur l'assistance en soulevant le couvercle du panier !  Laughing

Autres produits d’exportation :

Le Cantal exporte aussi des châtaignes, et le chemin de fer facilite les expéditions.
Aurillac en expédie 4 ou 5 wagons en moyenne les jours de marché, quelque fois 12 ou davantage.

Ne pas oublier non plus l’industrie forestière, Aurillac expédie des grumes et du bois de trituration en grande quantité.

Les importations :

Comme je l’ai mentionné plus haut, le Cantal a toujours souffert d’un important déficit céréalier.
Le chemin de fer va donc faciliter les acheminements en provenance des départements aquitains qui sont au premier plan des fournisseurs : Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne, Gironde, mais aussi le Puy-de-Dôme avec la Limagne, et de manière plus ponctuelle, lorsque le déficit est particulièrement important, la Dordogne, la Haute-Vienne et la Haute-Loire.

Les céréales ne sont pas les seuls produits à être importé par le Chemin de Fer.
C’est également le cas du vin.
Du fait des données bioclimatiques le domaine viticole est très étroit dans le Cantal.
Il se réduit à une douzaine de communes dans les bassins de Massiac et de Maur, et ne peut couvrir les besoins du département.
Avant l’ouverture ferroviaire, on faisait venir le vin du Quercy, sur de grands chariots chargés d’énormes outres.
En 1866, lors de l’inauguration de la gare d’Aurillac, le maire de Figeac se réjouit dans son discours du fait que le chemin de fer va faciliter les échanges entre sa ville et Aurillac :
"Vos bestiaux et vos fromages contre nos blés et nos vins !"
Mais l’achèvement de la ligne de Bézier à Neussargues ouvrira la route des vins du Languedoc, qui vont supplanter ceux du Quercy pour l’approvisionnement du Cantal.

Le chemin de fer ne facilite pas seulement l’importation des produits agricoles, mais aussi celle des produits industriels.
Ceux-ci vont menacer, compte tenu du moindre cout de la production de masse, les fabrications artisanales à domicile qui constituaient une source de revenu d’appoint pour les paysans.

Enfin, le chemin de fer va permettre l’arrivée des engrais, ce qui est un aspect bénéfique pour les exploitations agricoles.

Désolé pour la longueur de mon propos, mais ce portrait géoéconomique était nécessaire pour bien comprendre l’importance, la variété et la richesse passée, qu’a eu le trafic marchandise de la gare d’Aurillac.

(Source : Un équilibre perdu : évolution démographique, économique et sociale du monde paysan dans le Cantal au XIXe siècle de Laurent Wirth.)

(À suivre…)

Didier C.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par snoop27 le Mar 5 Avr 2016 - 19:40

Sans vouloir fayoter moi j'apprécie ces études et présentations poussées que nous fait Didier dans la présentation de ces lignes. :bravo
Et :merci à toi Didier, la lecture de ces pages est nettement plus intéressante que les con.....ies que l'on peut voir à la télé Laughing :siffle

En plus ça tombe bien je n'ai pas acheté ce fameux décodeur numérique et depuis ce matin j'ai un écran noir Shocked Cool
Pas grave j'ai une bonne bibliothèque Very Happy
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 8716
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par alne35 le Mar 5 Avr 2016 - 20:02

mais si mais si
snoop tu fayottes : ange3: ahah ahah
avatar
alne35
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 61
Localisation : martigné ferchaud 35 BRETAGNE
Loisirs : Timbres,Jardins,Retraite......
Date d'inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par alne35 le Mar 5 Avr 2016 - 20:06

tiens je te prete celle la snoop ....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

bon ok :jesors
avatar
alne35
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 61
Localisation : martigné ferchaud 35 BRETAGNE
Loisirs : Timbres,Jardins,Retraite......
Date d'inscription : 04/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mar 5 Avr 2016 - 20:11

Très beau texte explicatif sur cette période Didier!! Very Happy Very Happy Very Happy :merci

Je partage tout à fait ton analyse! Il en était de même à peu près partout sur nos lignes du Massif central: échanges entre régions, vers la capitale, localement... Le chemin de fer a joué un grand rôle à cette époque pour le commerce local.
Mais dans une gare comme Aurillac, ce devait être encore plus visible! Very Happy Very Happy
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14574
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Mar 5 Avr 2016 - 20:19

Chacun ces gouts, Alne !
L'Histoire du Chemin de Fer est indissociable du contexte géographique et historique d'une région.
De plus, je suis un indécrottable passéiste, un dinosaure, bloqué au XIXe et XXe siècle, comme dirait Pepe la kippa ! :siffle

A propos de télé, ou grâce à la télé, je peux travailler tranquillement les samedis soir :
Ma femme et ma fille sont scotché devant cette émission de brayeux et de brayeuse sur la 1, the voice !  :popo
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Tireman le Mar 5 Avr 2016 - 20:21

Le bête du gévaudan a écrit:Très beau texte explicatif sur cette période Didier!! Very Happy Very Happy Very Happy   :merci

Je partage tout à fait ton analyse! Il en était de même à peu près partout sur nos lignes du Massif central: échanges entre régions, vers la capitale, localement... Le chemin de fer a joué un grand rôle à cette époque pour le commerce local.
Mais dans une gare comme Aurillac, ce devait être encore plus visible! Very Happy Very Happy

En effet, et quand je vois ce qu'elle est devenue aujourd'hui, l'ombre d'elle même, cela me colle la haine ! :colère:
Et encore, c'est l'une de celle qui a le moins dégusté dans le Massif-Central ! Neutral
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Stéphane04 le Mar 5 Avr 2016 - 20:23

Bonsoir à tous

snoop27 a écrit: En plus ça tombe bien je n'ai pas acheté ce fameux décodeur numérique et depuis ce matin j'ai un écran noir   Shocked Cool Sur l'écran noir de tes nuits blanches toi tu te fais du cinéma....Claude Nougaro

Pas grave j'ai une bonne bibliothèque Very Happy
Si elle est ferroviaire beaucoup de monde va venir chez toi :siffle

Comme tout le monde happy2 :merci :merci happy2 DIDIER
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (2ème partie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 32 1, 2, 3 ... 16 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum