D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Lun 26 Oct 2015 - 19:29

Quand on lit tes textes Tireman, on croirait lire un mémoire de maîtrise en Histoire! Very Happy Very Happy :applause :applause
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Lun 26 Oct 2015 - 20:22

snoop27 a écrit:Très jolie cette plaque commémorative... Espérons que dans quelque temps ne soient apposée une croix pour la fermeture de la ligne :siffle

Au vu du nombre d'ouvrages d'art, je sens qu'on va se régaler dans les prochaines pages...

Pour le moment, et je croise les doigts, d'importants travaux sont en cours entre Aurillac et Figeac donc, pour le moment, cela semble OK... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour ce qui est des ouvrages d'art, comme je l'ai dit au début de cette étude je vais surtout me consacrer aux station, car la plupart des ouvrages d'art sont dans des endroits difficiles d'accès.
Par contre, je compte bien faire un inventaire des plus remarquables, et les présenter au fur et à mesure.

A propos de pont, celui qui est à la sortie de Lempdes, j'ai ajouté une carte postale de ce pont et du PN qui y est accolé, que je viens de trouver sur le site de Delcampe.
Voir à la fin de ce post :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Lun 26 Oct 2015 - 20:26

Le bête du gévaudan a écrit:Quand on lit tes textes Tireman, on croirait lire un mémoire de maîtrise en Histoire! Very Happy Very Happy :applause :applause

Un grand :merci , Le bête du Gévaudan ! Very Happy
Venant d'un prof, je suis d'autant plus sensible à ce compliment ! Embarassed
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 25.

Message par Tireman le Lun 26 Oct 2015 - 21:22

La Gare de Massiac – 2 :

Quelques vues anciennes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Début des années 1900, cette carte est emblématique dans la ville de Massiac.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1906.
Le rail est du type DC, cher au PO !
Crédit document : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Comme on l’a évoqué lors de notre visite de Lempdes et de Blesle, voici la Route Nationale n°9, dite de Paris à Perpignan, vue dans ce sens.
La gare, non visible, est située sur la gauche.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Bâtiment voyageur, avec les agents qui posent pour le photographe.
D'après le timbre collé derrière, cette carte a été postée entre septembre 1944 et mai 1945, date d'émission du timbre qui figure au dos.


Ajout de dernière minute :
Je viens de me souvenir d'un excellent site qui est une vrai mine d'or pour les vues anciennes de gare :
Le site du Club Ferroviaire du Pays de l'Alzou ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])
Je viens d'y trouver cette carte postale :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sans aucun doute autour de 1933, mais la question qui se pose est :
Qu'est ce que c'est que cet engin ???
Visiblement, il s'agit d'une Micheline prise en mouvement, mais de quel type s'agit-il ?
Cet engin possède un kiosque de conduite sur la toiture, comme les Michelines du type 22, mais il est bien plus court !
Si quelqu'un a des infos dessus...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1958.
Une CP signée "édition aérienne Combier imprimeur à Macon".
La gare est à droite.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Postée le 27 octobre 1959.
CP signée "édition aérienne Combier imprimeur à Macon".
Dans l’angle droit, en bas, on distingue un bout du BV, le PN 220, et les aiguilles qui commandent l’accès à la voie d’évitement et d’accès à l’emprise marchandises.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 13:16, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Lun 26 Oct 2015 - 21:27

Tireman a écrit:
Le bête du gévaudan a écrit:Quand on lit tes textes Tireman, on croirait lire un mémoire de maîtrise en Histoire! Very Happy Very Happy :applause :applause

Un grand :merci , Le bête du Gévaudan !  Very Happy
Venant d'un prof, je suis d'autant plus sensible à ce compliment ! Embarassed


Tu sais, ce que j'ai écrit vient vraiment du fond du cœur. Very Happy

Je suis historien de formation et j'ai dû rédiger ce genre de textes plusieurs fois pour obtenir différents diplômes. Et ce soir, avec ta présentation rigoureuse, tes titres et sous-titres, les documents joints, les liens, la précision.........cela m'a rappelé de très bons souvenirs! Very Happy Very Happy Very Happy

Alors grand merci à toi! :super:
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mar 27 Oct 2015 - 16:18

Hé bien si, merci tout de même pour cette appréciation, JMP.
Mon niveau d'étude ne va pas au-delà d'un CAP professionnel, niveau 3ème, BEPC si tu préfère...
ça fait chaud au cœur, c'est tout ce que je peux dire Embarassed
Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 26.

Message par Tireman le Mar 27 Oct 2015 - 18:33

La Gare de Massiac – 3 :

J’ai trouvé dans la photothèque du site de l’IGN, plusieurs vues de la gare de Massiac.
En voici une première, datée du 8 novembre 1950 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue agrandie sur la vignette ci-dessous :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Composition classique d’une station du PO :
- Une voie principale.
- Une voie d’évitement.
- Deux voies pour l’emprise marchandises.
Par contre, pas d’impasse de sécurité, ni dans un sens, ni dans l’autre.
Il est vrai que la pente est nulle !
Détail curieux, il semble qu’il soit resté une plaque tournante en bout du quai découvert de la halle aux marchandises coté nord ?


L’intérêt de cette première vue, d’une qualité assez moyenne, est de pouvoir la comparer avec ce qui suit.
J’ai eu le bonheur de trouver ces deux magnifiques vues aériennes consécutives de l’emprise ferroviaire de la gare de Massiac.
Ces vue ont été prises le 16 mai 1964.
Les voici en format réduit :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Grace à un logiciel de fusion (Panorama Maker), j’ai pu en faire une seule vue très intéressante, que j’ai annoté :
(Cliquer sur la vignette ci-dessous)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En comparant cette dernière vue avec celle de 1950, on notera que deux voies de stockage ont été créées :
Une à gauche qui se termine par un butoir à la hauteur de l’abri de quai.
Il est cependant possible qu’elle ait rejoint les autres voies de l’emprise marchandises, si j’en juge par la trace au sol, et par les éléments de voies qui ont été démontés et qui reposent au pied du château d’eau.
Ou alors une 3ème voie sur cette emprise ?
Une autre voie de stockage a été créée à droite de la ligne dans son sens d’Arvant vers Aurillac.
Elle est aussi fermée par un butoir.
Cette voie existe toujours aujourd’hui, mais son aiguillage a été retiré.
Ce qui m’a particulièrement touché dans ces vue du 16 mai 1964, c’est que l’on peut voir, à la hauteur du pont route pour la RN122, une 141 TA, en tête d’un train de marchandises, en train de refouler pour ajouter à la rame qu’elle a probablement prise sur l’emprise marchandises, une rame qu’elle a laissé en attente sur la voie principale !
Vision d’une époque où le trafic marchandise était particulièrement vivant sur cette ligne !
Je pense que ce convoi est à destination de Neussargues.


Voici maintenant quelques vue plus récentes prises sur la gare :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le 23 juillet 1989.
Venant d'Arvant, la BB 67505, en tête du train 5951 « L’Aubrac », Paris-Gare de Lyon – Bézier, arrive sur la gare de Massiac.
Crédit photo [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mars 1997.
La BB 67490, en tête de l'Aubrac (Paris - Lyon - Bézier, marque l'arrêt en gare de Massiac.
© René GIBIAT – Le Rail Ussellois.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Passage de la 141 R 420 en gare de Massiac.
Voyage vers Murat en 2014.
Crédit photo [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Dim 21 Aoû 2016 - 9:39, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mar 27 Oct 2015 - 19:59

:merci Very Happy Very Happy :j adore:

C'était encore le temps des patachons qui assuraient à la fois le transport des voyageurs
et des marchandises!Very Happy Very Happy

Et ce avec des horaires à géométrie variable! ahah
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mar 27 Oct 2015 - 20:28

Le bête du gévaudan a écrit::merci Very Happy Very Happy :j adore:

C'était encore le temps des patachons qui assuraient à la fois le transport des voyageurs
et des marchandises!Very Happy Very Happy

Et ce avec des horaires à géométrie variable! ahah

Et oui, ami du Gévaudan...
Je les ai connu, ces trains MV.

Un temps où on se donnait le temps de prendre son temps...
Un luxe aujourd'hui, que dis-je, un paradis perdu... :pleure:

Tient, une petite tirade de mon film culte, Alexandre le bienheureux, avec l'inoubliable Philippe Noiret :

Alexandre parlant à son chien. a écrit:Bouge pas comme ça, tu me fatigues. Toujours dans mes jambes, toujours à me renifler, à pousser du museau, à faire le guet.
Oui. Je bouge, tu dors couché en rond, je m'arrête pour attendre, te voilà en arrêt à renifler le vent.
Bouge pas comme ça, tu me fatigues, je te dis.
Toi aussi, faut que tu remues, que tu cavales, mais qu'est-ce qu'ils ont tous ?
On a le temps.
Faut prendre son temps.
Faut prendre le temps de prendre son temps. Comprends-tu ?
Regarde-les, mais regarde-les donc : d'un bout du champ à l'autre, ils courent. Après quoi, je te le demande, hein ?
Crevés comme moi, ils sont, le soir. Ils s'endorment fatigués et ils se réveillent plus fatigués encore. Et ça continue, et ça n'en finit pas de durer et d'être pareil.
Pfff ! Y'a un moment, je sais pas, moi, mais je sais bien que c'est pas ça, quoi.
Dis-donc, chien, paraît qu'on condamne des gars aux travaux forcés. Je connais ça, les travaux forcés, pourtant j'ai rien fait, moi.
Bouge pas comme ça, tu me fatigues, puis tu me rappelles quelqu'un.
Dis donc, tu as déjà regardé une fleur de carotte ? Eh, tiens, bah regarde ça, ben tu vois, c'est ça la vie.
Tiens, je m'en roule une, puis je vais me la faire moi-même, puis je vais prendre le temps de me la faire, puis je vais prendre le temps de me la fumer, puis je vais prendre le temps d'en profiter, et puis je vais prendre le temps… (bâillement)…

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 27.

Message par Tireman le Mar 27 Oct 2015 - 20:39

La Gare de Massiac – 4 :

Voici maintenant mes propres vues, prises en Octobre 2015.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK384,862 - Gare de Massiac - Direction Aurillac à gauche.
Le BV, depuis la cour des voyageurs.
La gare de Massiac est devenue gare de Massiac – Blesle à la fermeture de cette dernière.
Situation : Place de Faura, Massiac, 15500.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La grue Hydraulique a été conservée et installée dans le square mitoyen.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,862 - Gare de Massiac - Direction Aurillac à droite.
Le BV depuis les quais.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Contre le mur du BV, façade coté voies, le tableau électrique de signalisation du dispositif de détection de chute de pierres de part et d'autre de la gare.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Direction Aurillac à gauche.
L'abri de quai.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Direction Aurillac à droite.
Un appentis a été accolé à l'abri voyageurs.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:43, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Francomtois 64 le Mar 27 Oct 2015 - 20:55

:merci c'est un vrai plaisir de suivre ce sujet Very Happy

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 51054
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mar 27 Oct 2015 - 21:02

Tout à fait Pierre, que du bonheur! Very Happy Very Happy
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 10:58

Un grand :merci  à tous les deux.
Voici venir le moment où nous allons quitter cette gare de Massiac.
Ensuite, j'ai quelques corrections à faire de-ci, de-là :siffle  Wink
Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Mer 28 Oct 2015 - 11:11

On est pas pressé Very Happy
Le récit n'en sera que meilleur Cool
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9189
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 28.

Message par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:24

La Gare de Massiac – 5 et fin :

Je commence cette page avec une triste nouvelle :
La Halle aux marchandises, qui était occupée par les ateliers municipaux de la commune de Massiac, a été détruite par un incendie en novembre 2009.
Elle sera démolie fin 2010, et un nouveau bâtiment pour les ateliers municipaux sera construit dans le prolongement du quai découvert, coté Arvant.

Ajouté le 13 décembre 2015 :
Un cheminot a eu la gentillesse de m'envoyer cette photo, réalisée par lui-même, le soir de l'incendie.
Je l'incère donc dans le sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© C.D. "Incendie Petite Vitesse"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo prise en juillet 2010, par © Laurent COURTOIS, et publiée sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Extrait du bulletin Municipale de la ville de Massiac :
Suite à l’incendie du bâtiment « Petite Vitesse », une étude a été lancée pour installer les ateliers techniques municipaux en lieu et place du sinistre.
La consultation de plusieurs cabinets d’architectes a été réalisée, la démolition des ruines est terminée.
Crédit photo : le site de la ville de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mes propres vues, prises en Octobre 2015.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,862 - Direction Aurillac à droite.
Le quai découvert de la halle aux marchandises.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,862 - Direction Aurillac à gauche.
Le quai découvert de la halle aux marchandises.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,862 - Sens pair de la ligne.
Le quai découvert de la halle aux marchandises.
Les nouveaux ateliers municipaux sont derrière le camion jaune.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK385,050 - Sens impair de la ligne.
Ici, on les voit mieux, à droite.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,862 - Sens pair de la ligne.
Le quai découvert de la halle aux marchandises était longé par deux voies qui se rejoignaient un peu en aval de l’abri de quai, dans le sens Aurillac.
Le tronçon obtenu rejoignait la voie d’évitement en aval du PN220, à la hauteur de la maisonnette des Gardes-barrières.
Une petite entreprise a utilisé l’une des voies comme EP à partir de 1975 jusqu’au moins en 2005.
Il semble que les installations ont été démontées avec le plan rail 2009, et les deux tronçons de voies ont été fermés par ces butoirs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK385,000 - Gare de Massiac - Sens impair de la ligne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK385,000 - Gare de Massiac - Direction Aurillac à droite.
En contrebas, à gauche, une ancienne voie de stockage qui semble avoir été créée au début des années 60.
Elle est aujourd’hui inutilisée, et l’aiguille qui l’embranchait à la voie principale a été démontée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,766 - PN220 - Gare de Massiac - Sens pair de la ligne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK384,766 - PN220 - Gare de Massiac - Direction Aurillac à droite.
Ancien PN gardé sur la rue de la Ribeyre à la Place des Pupilles de la Nation.
Devenu automatique de type SAL2, la maisonnette des Gardes-barrière, très bien conservée, est devenue l’Office du Tourisme.
Situation : Place des Pupilles de la Nation, Massiac, 15500.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK384,543 – Sens pair de la ligne.
Depuis le pont route pour la N122.
Vue sur l’emprise ferroviaire de la gare de Massiac.
En arrière plan, perchée sur un éperon basaltique qui surplombe la vallée de l’Alagnon et la ville de Massiac, est la chapelle Sainte Madeleine.
Situation : Avenue de Courcelles (N122), Massiac, 15500.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK384,543 – Sens impair de la ligne.
Pont route pour la N122.
Comme on va la recontrer à plusieurs reprises, une brêve présentation s'impose:
La route nationale 122 est une route nationale française reliant Figeac à Massiac en passant par Aurillac et le tunnel (routier) du Lioran.
A sa création, en 1824, elle est décrite comme étant la route de Toulouse à Clermont par Aurillac. Elle s'embranche à Gaillac, sur la route n°88 de Lyon à Toulouse, et va joindre à Laqueuille, en deçà de Clermont, la route n°89.
Elle double la ligne de chemin de fer Clermont-Ferrand - Neussargues - Le Lioran - Aurillac - Figeac - Toulouse-Matabiau qui a perdu une grande partie du trafic voyageur et messagerie en raison d'une politique de délaissement progressif par la SNCF, mais qui est en cours de modernisation par la pugnacité des Conseils généraux.
Situation : Avenue de Courcelles (N122), Massiac, 15500.


Nous voici arrivés à la fin de cette présentation de la gare de Massiac.
Je vous dis donc :
(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Dim 13 Déc 2015 - 10:12, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mer 28 Oct 2015 - 11:39

On suit! Very Happy Very Happy Very Happy

Prochain arrêt Molompize? Very Happy Very Happy


Dernière édition par Le bête du gévaudan le Mer 28 Oct 2015 - 11:44, édité 1 fois
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Mer 28 Oct 2015 - 11:39

Bonjour Didier et :merci pour cette partie de présentation de la ligne.

Au moins la ville de Massiac réutilise à bon escient les installations ou les ouvrages du chemin de fer, c'est toujours ça, même si on préfèrerait voir toujours une activité ferroviaire intense...
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9189
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:48

Le bête du gévaudan a écrit:On suit! Very Happy Very Happy Very Happy

Prochain arrêt Molompize? Very Happy Very Happy

Exact ! Very Happy
Et avec un petit bonus, mais... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image], je n'en dis pas plus ! Wink
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:52

snoop27 a écrit:Bonjour Didier et :merci  pour cette partie de présentation de la ligne.

Au moins la ville de Massiac réutilise à bon escient les installations ou les ouvrages du chemin de fer, c'est toujours ça, même si on préfèrerait voir toujours une activité ferroviaire intense...

En effet Snoop, au moins ces vénérables bâtiment retrouvent une seconde vie.
J'aurai d'ailleurs une mention spéciale pour la municipalité de la ville de Murat ! Very Happy
Mais, ne mettons pas la charrue avant les bœufs ! Very Happy
Comme l'a dit notre ami du Gévaudan, la prochaine étape est Molompize.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 13:23

Je viens de faire un ajout de dernière minute sur la page [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Il s'agit d'une carte postale, mais l'engin qui figure dessus me pose un léger problème... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je fais donc appel à votre sagacité ! Very Happy

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mer 28 Oct 2015 - 13:59

Peut-être une Micheline de type 20 ou 21 comme celle-ci (type 21)!  Very Happy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ou celle-là (type 20)!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Mer 28 Oct 2015 - 14:29

Un petit tour sur la bible des autorails : "Les autorails de France", le tome I, Micheline & bugatti...
Et on trouve la réponse :
"Du 04 avril au 07 octobre 1933, le PO et Michelin patronnèrent un service Aurillac-Clermont Ferrand avec une Micheline 24 places prélevée sur le parc disponible du constructeur..." p. 122

Plus loin, p.125, on trouve deux publicité d'époque :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Puis un peu plus loin, p.129, la fameuse photo de la Micheline type 11 qui, je pense figure sur la carte postale :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9189
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 17:54

:bravo  Snoop !
Je pense que c'est en effet la 3ème qui figure sur  ton livre (le type "éléphant"), qui est celle de cette carte postale, que je remets d'ailleurs ici, ce sera plus commode !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le kiosque, 2 essieux à l'arrière, assez courte, 6 vitres visibles, comme ils disent dans les série made in USA, "ça match !" yes !!!

Encore bravo !  Very Happy


Dernière édition par Tireman le Jeu 29 Oct 2015 - 17:30, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Mer 28 Oct 2015 - 19:36

Idem! :bravo Very Happy Very Happy
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14556
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 29.

Message par Tireman le Jeu 29 Oct 2015 - 18:40

La Gare de Molompize - 1 :

Cette gare va me donner l’occasion d’ouvrir une parenthèse d’histoire, ou plutôt, une analyse permettant une comparaison.
Pourquoi cette gare pour prétexte ?
Aucune raison particulière, elle ou une autre, cela ne change rien à l’aspect fondamental du problème du désenclavement du monde rural.

Le contexte historique :

Des esprits résolument "modernes" pourraient s’étonner, à juste titre, qu’une gare du Chemin de Fer ait été construite pour desservir un modeste village d’à peine 300 habitants (chiffres de 2000)…

C’est ignorer le contexte de l’époque, en cette fin du XIXe siècle, où la France était essentiellement rurale, et où le plan Freycinet apportait une réelle solution au désenclavement des régions isolées en générale, et du Massif-Central en particulier.
1866, ouverture de la section de Massiac à Murat.
La grande majorité des Français est alors composée de paysans. Le système agricole est encore très fragile et soumis à de nombreux aléas (notamment météorologiques), l'économie agricole est encore une juxtaposition de systèmes régionaux.
Le déplacement des personnes et des marchandises est largement tributaire de la traction animale, par des voies plus ou moins bien entretenues, soumises aux rigueurs du climat du pays.

À la fin du XIXe siècle, c’est l’arrivée du Chemin de Fer, "Lou tschami ferrat", comme on disait alors en occitan, ce qui prouve, n’en déplaise aux "esprits forts", que cette langue est bien une langue évolutive !
Avec le Chemin de Fer, le monde paysan a effectué une première révolution et a connu son apogée, l'agriculture s'est modernisée et le marché agricole s'est unifié; la paysannerie prend un poids important dans la vie politique du pays, ce, jusqu’au début du XXe siècle, où elle semble entrer dans une phase de déclin.
À ce début du XXe siècle, une vaste redistribution des hommes est en cours sur l'ensemble du territoire, l'agriculture n'est plus la seule source de production, le secteur industriel est en plein essor et la civilisation urbaine pénètre les campagnes.
L'exode rural sera cependant plus tardif en France qu'ailleurs.

Donc l’installation d'une station en un lieu aussi reculés que peut l'être Molompize, (mais pas que, Ferrières-Saint-Mary, et d’autres que l’on verra plus loin), cette installation obéi au contexte socioculturel et économique de l’époque.
Grâce au Chemin de Fer, la commune reçoit les produits et les outils qui lui permettent de moderniser son agriculture, et elle s’ouvre au marché extérieur pour exporter vers les métropoles ses produits : bétail, laitage, céréales, fruits, vins, bois, etc.
Il est d’ailleurs notable que la population de Molompize, dans les dernières décennies du XIXe siècle, tournera aux alentour des 900 habitants.
On peut donc affirmer que le Chemin de Fer a été le cœur et le poumon de la vie rurale.

Hélas, il y a eu la 1ère guerre mondiale, qui a prélevé un lourd tribut dans les populations rurales, et il y a eu surtout, l’après guerre, qui a vu s’amplifier un exode rural amorcé dès 1901.

Et le Chemin de Fer dans tout ça ?

Au cours des années 30, la route commença à devenir un concurrent sérieux du rail.
Puis il y eu le front populaire de 1936 à 1938, qui introduisit de nombreuses réformes historiques, notamment en matière économique et sociale : les congés payés, la réduction du temps de travail avec la semaine de quarante heures et l'établissement des conventions collectives.
Il y eu aussi la naissance de la SNCF en 1937.
Puis il y eu la 2ème guerre mondiale, l’occupation, et enfin, la libération.
A la libération, le Chemin de Fer, bien que durement atteint par les bombardements et les sabotages, a reconquit réellement ses lettre de noblesse :
Le pays était à reconstruite, et lui seul était à même d’acheminer le matériel et la main d’œuvre.
Rappelez vous de cette affiche :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais le lobby routier naissant, qui, lui aussi pansait ses blessures, attendait son heure.
L’occasion lui en fut fournie par la grève de novembre 1947.
Jules Moch, socialiste, (tient donc !), nouveau ministre de l’Intérieur (il était ministre des Transports au début du conflit), n’hésita pas à mettre à contribution les transporteurs routiers et recourut même aux services d’Air France et de l’Armée de terre (80 000 réservistes ont été rappelés le 29 novembre).
La Vie des Transports, hebdomadaire des organisations professionnelles de transporteur, pouvait titrer : "La fin de la dictature des chemins de fer".

Pierre Tissier, directeur de la SNCF de 1949 à 1955 dira :
Alors que le chemin de fer avait été jusque-là regardé comme irremplaçable, une grève inopportune avait permis aux transporteurs routiers de démontrer qu’ils pouvaient se substituer à lui pour assurer certains transports essentiels. Les transporteurs routiers ont tiré le maximum de bénéfices de l’erreur commise par les cheminots. De cette époque date l’idée qu’il y n’y a plus un service public unique du transport, mais deux systèmes de transport public interchangeables : le rail et la route.
L’idée, qu’en cas de grève dans les chemins de fer, la route pouvait s’y substituer se faisait de plus en plus présente.
Ainsi, il est possible de lire dans le Monde du 21 mai 1949 que :
Pour les chemins de fer il est un péril précis :
La route, en relayant en cas de grève le rail défaillant, trouverait un argument de plus dans la controverse de la coordination.
C’était évidemment aussi la position de Georges Litalien, président de la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers qui, après la grève du 25 novembre 1949, rappelait que les organisations professionnelles du transport routier étaient "prêtes à assurer comme de récentes expériences l’ont formellement prouvé, les responsabilités commandées par l’intérêt général".

En ce début d’année 1949, le transport routier est redevenu pour le chemin de fer un concurrent sérieux.
Plus souple que le rail, la route écrémait les trafics les plus rentables de la SNCF.
Face au déficit croissant des chemins de fer, il fallait donc redéfinir les règles de la coordination des transports.

Le décret de coordination du 14 novembre 1949 d’inspiration plutôt favorable à la route, a notamment organisé les fermetures de lignes ferroviaires non rentables au profit du transport routier.
La difficile question de la conciliation entre les missions de service public et les exigences de rentabilité a donc été posée sans pour autant être clairement résolue.
Et nous voilà revenu à notre petite gare de provinces, victime elle aussi de cette logique de l’asservissement du Service Public à un lobby.

De Jules Moch à Manuel Valls (et Emmanuel Macron), il y aurait comme un héritage…
(Manuel Valls se réclame d'ailleurs de Clémenceau et de Jules Moch !) Twisted Evil

La station de Molompize :

Le village de Molompize est situé sur la rive gauche de l’Alagnon, sur l’antique Via Celtica, devenue ensuite Route Royale, puis Route Nationale n°122, de Toulouse à Clermont.
La ligne du Chemin de Fer s’est installée, en face, sur la rive droite de l’Alagnon.
Obligatoirement, la station en fera de même !
L’Avenue de la Gare, de Molompize à la station, emprunte une autre voie de communication importante à l’époque, la Route Départementale n°44, de Paulhac à Saint-Flour et à Molompize.

La ligne se double d’une voie d’évitement d'une longueur d'environ 300m.
Une voie en impasse part sur la gauche de la ligne dans son sens pair, avant le BV, pour desservir un quai découvert marchandises.
Sur ce quai, il semble n'y avoir eu qu’un cabanon qui ne peut en aucun cas recevoir l’appellation de halle.
A mon avis, l’activité marchandises de cette station devait concerner les produits agricoles locaux, le bois et quelques messageries.
Le bâtiment voyageur est du Type 4ème classe.

Après être passé par la case PANG, puis établissement de pleine ligne, la gare de Molompize a été définitivement fermée en 1989.
Les voyageurs descendent à la gare de Massiac, où, depuis 2007, un service de taxi à la demande les amène au village.
Le quai découvert pour les marchandises semble avoir été arasé pour faire place à de nouvelles constructions.
Bien entendu, il ne reste que la voie principale…

Voici une vue aérienne datée du 10 septembre 1963 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Ven 30 Oct 2015 - 9:15, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum