D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 18.

Message par Tireman le Jeu 22 Oct 2015 - 16:29

La Gare de Blesle - 1 :

Blesle au nord-ouest de la Haute-Loire, à la frontière avec le Cantal…
Le village de Blesle se situe dans une vallée dominée par une imposante falaise basaltique, à la confluence de la Voireuze et du Merdan (je ne l’ai pas inventé !), le premier rejoignant la Sianne et l’Alagnon plus bas.
Un village comme un autre, allez vous penser ?
Détrompez-vous.
Son essor débute lors de la fondation du monastère à la fin du IXe siècle, complété par la construction d’un château au XIe siècle.
Ville prospère jusqu’au XVIIe siècle en raison de l’artisanat et des nombreuses industries locales (élevage, tannage, tissage de toile de chanvre), l’arrivée du chemin de fer à Blesle a pour conséquence d’accentuer un exode rural vers les grandes villes, exode largement amorcé lors de la révolution industrielle de 1830 à 1860.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Affiche de la Compagnie du Paris – Orléans, avant le 20 juillet 1868.

Un homme, Emmanuel Chatillon, industriel et inventeur Auvergnat, résistera à cette érosion démographique par l’exploitation industrielle de l’antimoine *.
En 1886, il vint s’installer au Babory de Blesle à proximité de la gare, ouverte par le PO en 1861, et de la Route Nationale n°9, ouverte en 1865.
En s’implantant au Babory, lieu où la Sianne se jette dans l’Alagnon, Emmanuel Chatillon venait concurrencer un autre exploitant d’antimoine et fondeur originaire de Saint-Etienne-sur-Blesle, Emmanuel Basse Vitalis. Les deux usines cohabiteront de nombreuses années.
(Emmanuel Basse Vitalis cédera son entreprise à son concurent en 1914.)

Emmanuel Chatillon d’abord locataire des lieux ne deviendra propriétaire des installations minières qu’en 1898. En 1905, il vend une bonne partie de ses biens, dont la mine de Conche, pour se procurer les capitaux nécessaires à la reconstruction de l’usine du Babory en 1907.

(* Nota : J’informe l’honorable lecteur que l’antimoine n’est aucunement une forme d’anticléricalisme, qui aurait pour cible les ordres monastiques !  Evil or Very Mad
C’est un élément chimique semi-métallique qui entre, entres autres choses, dans la composition de nombreux alliages antifriction, à base de plomb ou d'étain, comme, par exemple, le régule pour les paliers en bronze utilisés dans les boîtes d'essieux pour les locomotives ou les wagons.
C’est en 1888 que le procédé de Grillage volatilisant fut mis au point par Emmanuel Chatillon, permettant de traiter les minerais pauvres en antimoine, ce qui était le cas de ceux extrais dans le Massif-Central.
L’oxyde d’antimoine obtenu était réduit par du charbon de bois moulu. La réaction à assez basse température était facilitée par l’addition d’un peu de carbonate de soude.
Le régule était livré en pain de 20kg, d’où l’intérêt de la proximité du Chemin de Fer pour recevoir les matières premières, et expédier le produit fini.)


Voici quelques cartes postales, dont beaucoup sont issues de la collection Solange Sabatier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1909.
Les deux usines d’antimoine du Babory,
À droite les bâtiments Chatillon et à gauche Basse-Vitalis.
Collection Solange Sabatier


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1 909.
La gare de Blesle et les deux usines d’antimoine du Babory,
À droite les bâtiments Chatillon et à gauche Basse-Vitalis.
Collection Solange Sabatier


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gare de Blesle et les deux usines d’antimoine du Babory,
À droite les bâtiments Chatillon et à gauche Basse-Vitalis.
Un train de marchandises, composé de tombereaux et de couvert, part de la gare de Blesle en direction de Neussargues.
Collection Solange Sabatier


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
À gauche, la fonderie Chatillon.
Un convoi marchandise, composé de couverts et de plat, stationne devant la gare de Blesle.
À droite, l'emprise marchandises où des wagons semblent être en cours de chargement.
Collection Solange Sabatier


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Probablement après 1914, quand Emmanuel Chatillon a racheté la fonderie d'Emmanuel Basse Vitalis.
La direction Neussargues / Aurillac est en haut.
Cette CP est intéressante, car elle montre l'accès à la cour des débords marchandises, qui se fait au niveau du pont ferroviaire au-dessus de la Route Nationale n°9.
Collection Solange Sabatier


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pas de date pour cette très belle vue aérienne.
Cependant, cette CP est signée "édition aérienne Combier imprimeur à Macon".
Hors Jean Combier, le plus grand éditeur français de cartes postales du 20ème siècle, effectuera ses premières prises de vues depuis aéronef dans les années vingt.
Après la seconde guerre, il achètera, dans les surplus américains, trois Piper Cub avec lesquels il sillonnera la France, avec ses photographes et ses pilotes.
Je suis donc tenté de dater cette vue de cette période, peut être même du début des années 1950.
La vue est orientée d’Arvant (à gauche) vers Aurillac (à droite).


Emmanuel Chatillon décèdera le 22 décembre 1919. Après sa mort l’usine du Babory sera vendue par sa femme en 1920 à son neveu Edouard Félix Chatillon qui exploitera l’usine avec son gendre.
L’activité d’extraction de l’antimoine cessera en 1925, et la fonderie tournera avec l’importation de minerais étrangers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue aérienne du 27 juillet 1948.
Direction Arvant en haut, Neussargues / Aurillac en bas.
La qualité de cette vue est très moyenne.
A gauche de la ligne, la fonderie Chatillon.
A droite, l'emprise marchandises.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue aérienne du 27 mai 1954, dernière année d'activité de la fonderie Chatillon.

L’usine d’antimoine de Blesle fermera ses portes en 1954.
A la fin des années 50, les terrains libérés par la démolition des usines d’antimoine seront vendus aux établissements Laporte de Blesle.
Mais ça, ce sera une autre histoire.

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:35, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Jeu 22 Oct 2015 - 16:51

Belles cartes postales :applause
La collection en ligne sur le site de la ville est superbe, dommage que toutes les communes ne fassent pas pareil :siffle
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 8481
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Jeu 22 Oct 2015 - 19:45

snoop27 a écrit:Belles cartes postales :applause
La collection en ligne sur le site de la ville est superbe, dommage que toutes les communes ne fassent pas pareil :siffle

Ha ça, je confirme !
Cela nous faciliterait un peu les choses, à nous autres, pauvres chercheurs ! :siffle


Dernière édition par Tireman le Jeu 22 Oct 2015 - 19:47, édité 1 fois (Raison : Brouillé avec l'orthographe aujourd'hui !)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 19.

Message par Tireman le Jeu 22 Oct 2015 - 20:46

La Gare de Blesle - 2 :


Bien sur, à l’activité des fonderies, qui ont représenté plus de 60 années de prospérité, l’activité agricole est venue joindre ces produits au trafic marchandises de la gare de Blesle.
Dans ces zones, les fonds de vallée se prêtent davantage à l’exploitation des prés vergers.
Autrefois, il existait toutes sortes d’arbres fruitiers : pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers …
A partir de 1830, c’est la culture de la pomme Canada qui devient prépondérante.
En 1930, leur commercialisation est à son apogée grâce à l’arrivée du chemin de fer, les pommes sont acheminées jusqu’à Paris.
Le bois, le vin, probablement aussi le bétail vers les grandes foires comme celles de Massiac, représentaient aussi une part non négligeable du trafic.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La petite halle aux marchandises de la gare de Blesle.
Un couvert à guérite attend son chargement, portes ouvertes.
Les futailles en attente sur le quai découvert rappellent que, jusqu'à la pandémie du phylloxéra, l'auvergne fut la 3ème région viticole de France.
Sur le chemin, entre les deux bâtiments, on peut distinguer la barrière qui commande la cour des débords.
Cette gare avait ceci de particulier, c'est que l'emprise marchandises n'était pas accessible depuis le BV.
Il fallait aller en chercher l'accès par un chemin qui débouchait sur la Route Nationale n°9.
Collection Solange Sabatier


Curieusement, je n’ai pu trouver de carte postale du BV lui-même.
Juste ces quelques vue des alentours immédiats, la proximité de la fonderie Chatillon et de la gare ont générés nombres de commerces, auberge, hôtel, café.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Depuis la Route Nationale n°9, au fond, le BV de la gare de Blesle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1913, dans le quartier de la gare, ce café sur la Route Nationale n°9, près d'un pont qui enjambe l'Allagnon.
Le bâtiment existe toujours.


L’activité voyageurs de cette gare sera arrêtée entre 1975 et 1980, pour être regroupée avec la gare de Massiac (Cantal), qui prendra le nom de Gare de Massiac-Blesle.
En contrepartie, la SNCF, (réseau TER Auvergne), en partenariat avec la Région Auvergne, propose du transport à la demande depuis 2007, vers les communes voisine qui ont été privées de leur gare (Blesle et Montlompize).
La gare à été vendue au privé, et détail touchant, c’est le petit-fils du dernier Chef de Gare qui l’a acquise !

Comme je l’ai indiqué précédemment, les terrains libérés par la démolition des usines d’antimoine seront vendus aux établissements Laporte de Blesle.
La minoterie Laporte - Moulins du Bos semble avoir occupé la partie située près de la gare, et a monté un hangar silo avec trémie de chargement dans le prolongement de la halle aux marchandises (1962 ?).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J’ai choisi cette vue aérienne du 23 octobre 1975 pour sa qualité.

Ci-dessous, cette vignette permet une meilleure vision de mes annotations :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme on peut le voir sur la vue précédente, se posait le problème des navettes entre les deux sites de l’entreprise, puisque l’accès à l’emprise marchandises se faisait par la Route Nationale n°9, au prix d’un important détour.
En 1985, il sera donc construit un embranchement ferroviaire coté gauche de la ligne, dans son sens pair.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue du 13 septembre 1987.
La aussi, j'ai sélectionné cette vue sur le critère de sa qualité.
On peut voir, à gauche, les installation du nouvel EP.
A droite, la voie qui longe le hangar et la halle aux marchandises est encore en activité.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 1994, l’entreprise Equation SA a repris le site.
Elle bénéficiera de l’embranchement jusqu'en 1995.
A cette date, l'EP a été isolé de la voie principale, mais l'entreprise a gardé le locotracteur ainsi que les wagons trémies qui servent aujourd’hui de stockage annexe !
Les aiguillages qui desservaient l’emprise marchandises ont été déposés, probablement lors du plan rail 2009/2012.

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Jeu 29 Oct 2015 - 18:44, édité 2 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par BB63000 le Jeu 22 Oct 2015 - 23:19

Le BV de Blesle photo récente.http://gareauxgares.canalblog.com/albums/auvergne___limousin/photos/89005601-imgp3271.html
Un site sympa sur les gares,avec une carte des lignes en activités ou abandonnées.
avatar
BB63000
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 48
Localisation : France LE NOOOORD de la france
Loisirs : Modélisme,Marche et rando.
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Ven 23 Oct 2015 - 9:46

:merci pour le lien
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 8481
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Francomtois 64 le Ven 23 Oct 2015 - 10:09

:merci

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 48342
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Ven 23 Oct 2015 - 20:41

BB63000 a écrit:Le BV de Blesle photo récente.http://gareauxgares.canalblog.com/albums/auvergne___limousin/photos/89005601-imgp3271.html
Un site sympa sur les gares,avec une carte des lignes en activités ou abandonnées.

Merci d'avoir communiqué ce lien, BB63000 Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par BB63000 le Ven 23 Oct 2015 - 22:06

de rien. Very Happy
avatar
BB63000
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 48
Localisation : France LE NOOOORD de la france
Loisirs : Modélisme,Marche et rando.
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Francomtois 64 le Sam 24 Oct 2015 - 0:53

Magnifique reportage Very Happy

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 48342
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 20.

Message par Tireman le Sam 24 Oct 2015 - 9:36

La Gare de Blesle - 3 :

Place aux photos actuelles à présent.
Tout d’abord, un clin d’œil aux auteurs des cartes postales du début des années 1900 que j’ai publié sous : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je me suis placé aux mêmes endroits, le 23 octobre 2015…

Pour mémoire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quartier de la gare de Blesle, au Babory.
Direction Aurillac à droite.
Copie d’une carte postale de 1913, dans le quartier de la gare, l'ancien Café du Pont - Hôtel Gilibert, sur la Route Nationale n°9, près d'un pont qui franchi l'Allagnon.
On est assez loin de l’ambiance festive de la Carte postale, et même la raison sociale de l’établissement à été effacée…
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Notez que l'on peut aussi s'amuser avec un virage sépia...

Pour mémoire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,453 - Gare de Blesle
Direction Aurillac à droite.
Depuis la Route Nationale n°9, au fond, le BV de la gare de Blesle.
Copie d’une carte postale des années 1900…
Le rideau végétal tombe sur une scène qui n’en finit pas de mourir…
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


Le 8 octobre 2015 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quartier de la gare de Blesle, au Babory.
Direction Aurillac à droite.
Je m’avance vers ce qui était la cour des voyageurs, face au BV.
Un chien vient s’enquérir du but de ma visite, puis, le propriétaire des lieux.
Plutôt taciturne au début, puis il me parle de "sa gare" qu’il a rachetée à la SNCF.
Il est le petit fil du dernier Chef de Gare…
Probable que s’il ne l’avait pas acheté, cette gare aurait fini sous les coup assassins des démolisseurs.
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un portillon typiquement PO à pousser, et me voilà sur le quai.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.
Ligne de Figeac à Arvant.
PK391,453 - Gare de Blesle.
Direction Aurillac à gauche.
Le BV depuis les quais.
La voie d’évitement au premier plan ne sert plus à rien, il n’y a plus rien à éviter !
Il y a bien longtemps que les trains ne s’arrêtent plus à cette gare.
Les aiguilles qui la commandaient à ces deux extrémités ont été retirées.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Coté quais.
Au dessus de la porte de la salle d’attente, le nom de la gare gravé dans la pierre.
L’horloge ne donne plus l’heure que pour le propriétaire des lieux.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mar 3 Nov 2015 - 1:51, édité 3 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 21.

Message par Tireman le Sam 24 Oct 2015 - 11:00

La Gare de Blesle - 4 :

Vers l’emprise marchandises :
Comme je l’avais indiqué, l’accès à l’emprise marchandises nécessitait un large détour, par la Route Nationale n°9.
La voie qui menait à la cour de débord prenait sur la nationale, à la hauteur d’un pont ferroviaire qui l’enjambait au PK391,587.

Photos du 23 octobre 2015 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Direction Aurillac à droite.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Direction Aurillac à Gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,587 - Gare de Blesle.
Venant de la gare (BV), il faut reprendre la RN9 en direction de Lempdes, jusqu'au pont ferroviaire qui enjambe la route.
L'accès à la cour des débords est immédiatement après le pont, à droite.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK391,500 - Gare de Blesle.
Dans le sens impair de la ligne.
Depuis le chemin d’accès à l’emprise marchandise.
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK391,500 - Gare de Blesle.
Dans le sens impair de la ligne.
Depuis le chemin d’accès à l’emprise marchandise.
Le pignon coté nord de la halle a hérité d’une verrue assez peu esthétique…
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


Photos du 8 octobre 2015 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK391,453 - Gare de Blesle
Direction Aurillac à droite.
Très certainement un magasin aux huiles.
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La halle aux marchandises et son quai découvert.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue dans le sens pair de la ligne.
Si, les rails sont toujours là, sous l'herbe...
J’ai failli me casser la g… dessus !  Laughing


Une photo un peu plus ensoleillée prise le 19 octobre 2015 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La halle aux marchandises et son quai découvert.
Les arbres cachent pudiquement la verrue installée sur le pignon nord de la halle.
La direction Aurillac est à droite.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:38, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 22.

Message par Tireman le Sam 24 Oct 2015 - 11:32

La Gare de Blesle - 5 :


Photos du 8 octobre 2015 :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK391,569 - Gare de Blesle.
Direction Aurillac à gauche.
Juste avant le pont ferroviaire sur la D 909 (ex RN9), cet étrange panneau dont je ne connais pas la signification ?
Snoop, mon prof, au secours !
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,540 - Gare de Blesle
Sens impair de la ligne.
Les aiguilles qui commandaient la voie d'évitement, et la voie pour la halle aux marchandises ont été déposées.
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,540 - Gare de Blesle
Sens impair de la ligne.
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,453 - Gare de Blesle
Vue dans le sens pair de la ligne.
La voie d'évitement, à droite, est neutralisée, il n'y a plus rien à éviter...
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,453 - Gare de Blesle
Direction Aurillac à gauche.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,453 - Gare de Blesle
Cette cabine vitrée abrite un téléphone de ligne.
Mais, est ce que cela a été son seul usage ?
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:39, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par BB63000 le Sam 24 Oct 2015 - 11:34

:bravo pour ce reportage qui m'a permis de découvrir le site dont j'ai mis le lien,et une région que je ne connaissait pas; :bravo et :merci
avatar
BB63000
j'occupe les lieux
j'occupe les lieux

Masculin
Nombre de messages : 757
Age : 48
Localisation : France LE NOOOORD de la france
Loisirs : Modélisme,Marche et rando.
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Sam 24 Oct 2015 - 12:18

Bonjour BB63000,

C'est un peu la vocation de ce forum, de nous faire découvrir l'Histoire et le patrimoine ferroviaire dans les diverses régions ! Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par murielle le Sam 24 Oct 2015 - 16:43

moi j'adore venir sur tes fils et découvrir tout cela, c'est un vrai régal, de plus j'adore les photos d'avant et maintenant pour voir la différence entre deux époque, le côté abandonné des sites me gave un peu car j'aimerai avec du recul trouver ce genre de site pour y implanter ma vie et ma passion, c'est vraiment bon de voir ton travail en profondeur et de vivre presque en direct ta visite des lieux, bref c'est agréable de te lire et de suivre tes aventures, merci

_________________
Mon réseau en N, Visite ma page:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
murielle
Administrateur du forum X 3800
Administrateur du forum X 3800

Féminin
Nombre de messages : 21119
Age : 45
Localisation : nid d'aigle
Loisirs : dicter ma loi
Date d'inscription : 14/02/2007

http://picasso.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Sam 24 Oct 2015 - 17:33

Et moi je te remercie de m'avoir donné les moyens de cette tribune, Murielle ! Very Happy
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 23.

Message par Tireman le Sam 24 Oct 2015 - 18:38

La Gare de Blesle – 6 et FIN :

L’EP Equation SA.
Cet embranchement particulier a été initié par l’entreprise Laporte – Minoterie, en 1985.
Puis l’entreprise Equation SA, dont le domaine d’activité englobe un large éventail de l’agroalimentaire, a pris la suite en 1994.
L’EP a été actif jusqu’en 1995.
Aujourd’hui, il est isolé de la ligne principale (dépose de l’aiguillage), mais le locotracteur ainsi que les huit wagons trémie sont restés et sont toujours utilisés…, comme stockage annexe pour le grain !
Les wagons portent sur le flanc la mention "Moulins du Bos", qui date des établissements Laporte.

Les photos ont été prise les 8 et 19 octobre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ligne de Figeac à Arvant.
PK391,390 – EP Equation - Gare de Blesle.
Ce locotracteur, qui malgré son état apparent démarre au quart de tour, me semble être une fabrication des Établissements industriels Bernard Richard (1947-1962), à St Denis de l'Hôtel dans le Loiret.
Il est muni d’un moteur diesel Poyaud SSCM.
Ces locotracteur avaient été, pour beaucoup, fabriqués pour l'armée.
Je ne suis pas certain de l'identification, car toutes les plaques constructeur ont disparues.
La société Fauvet Girel a construit des engins similaires.
Situation : lieu-dit "le Babory", commune de Blesle, 43450.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PK391,300 - Gare de Blesle
Direction Aurillac à gauche.
L'EP a été isolé de la voie principale par démontage de l'aiguille, et sécurisé par ce butoir.


Fin de l’inventaire de la gare de Blesle.

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:40, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Francomtois 64 le Sam 24 Oct 2015 - 19:46

:merci

_________________
PIERRE Francomtois d'origine Bearnais d'adoption amoureux de la Normandie et supporter du FC SOCHAUX
avatar
Francomtois 64
Vive la Normandie!!

Nombre de messages : 48342
Age : 67
Localisation : LONS (Pau)
Loisirs : modelisme , jeux sur PC, photos et videos
Date d'inscription : 05/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Lun 26 Oct 2015 - 8:30

Encore de belles photos, :merci Didier.
Le bâtiment de la gare est bien conservé, apparemment le propriétaire n'a même pas accès au quai, on voit un grillage entre sa maison et le quai :maisoui:

Par contre pour la fameuse pancarte... eh bien je sèche, j'avais bien dit que je ne connaissais pas tout...
Je pencherai pour une délimitation de zone (un PN, l'ancien évitement ?) mais sans certitude, peut être un autre membre du forum pour venir à ton secours...
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 8481
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Lun 26 Oct 2015 - 9:17

snoop27 a écrit:Le bâtiment de la gare est bien conservé, apparemment le propriétaire n'a même pas accès au quai, on voit un grillage entre sa maison et le quai :maisoui:

Par contre pour la fameuse pancarte... eh bien je sèche, j'avais bien dit que je ne connaissais pas tout...
Je pencherai pour une délimitation de zone (un PN, l'ancien évitement ?) mais sans certitude, peut être un autre membre du forum pour venir à ton secours...

Je crois que cela fait parti des conditions quand un particulier rachète un bâtiment (BV, Maisonnette GB, Halle marchandises) ayant appartenu à la SNCF, sur une ligne en activité.
Il est soumis aux même règle que tout citoyens : interdiction d'accéder aux emprises ferroviaires, d'où les grillages et muret installés partout où ce cas de figure se présente.
Pour cette pancarte, je crois en avoir vu deux ou trois du même type sur cette ligne...
Pas de PN présent ou passé dans la zone, et pour la voie d'évitement, nous lui tournons le dos.
Donc, je donne ma langue au chat ... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Le bête du gévaudan le Lun 26 Oct 2015 - 14:45

Superbe fil! Very Happy Very Happy Very Happy

Merci beaucoup! :super:
avatar
Le bête du gévaudan
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 14574
Age : 56
Localisation : Gévaudan
Loisirs : Modélisme avec des petites pierres
Date d'inscription : 18/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Tireman le Lun 26 Oct 2015 - 17:47

:merci ami du Gévaudan !
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal – 24.

Message par Tireman le Lun 26 Oct 2015 - 18:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voilà qui annonce notre prochaine étape :

La Gare de Massiac – 1 :

Situation géographique Histoire et économie :

Le village de Massiac est situé au centre d’une vallée formant une petite limagne*, et au confluant de trois rivières : l’Alagnon, l’Alagnonnette et l’Arcueil.
A l’ouest commencent les monts du Cézallier, à l’est ceux de la Margeride. Au nord, deux éperons basaltiques ferment la vallée. Cette situation a valu à la ville le surnom de "Porte fleurie du Cantal".
*  Dans la région Auvergne, une limagne (en occitan Limanha) est une plaine alluviale.

Durant la période révolutionnaire, lors de la création des départements, Massiac qui, géographiquement et économiquement, faisait partie du Brivadois, insista à plusieurs reprises pour être rattaché au département de la Haute-Loire et à l'arrondissement de Brioude.
Les démarches n’aboutirent jamais, en vertu du jacobinisme parisien qui commençait déjà à se faire les dents.

A partir de 1850, l'intérêt pour l'antimoine se développa avec l’essor de l’industrie mécanique.
L’extraction dans la région de Massiac, déjà très ancienne, pris réellement son essor en 1870, où de grands maîtres mineurs comme les Brugeiroux ou les Chassagne développèrent les mines locales.
Emmanuel Chatillon, dont j’ai parlé lors de mon exposé sur la gare de Blesle, prit la propriété des mines de La Bessade, de Lubilhac, de Conche et d’Ouche à Massiac.

Au XXe siècle apparurent les grandes compagnies minières comme la société italienne "Miniere Fonderie d’Antimonio". Celle-ci devint en 1921 la "Société Française des Mines et Fonderies d’Antimoine" et avait son usine à Massiac, dans le quartier de la Ribeyre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avec la "Société Brioude-Auvergne" installée à Brioude, elles permirent à la France d'être le premier producteur mondial d’antimoine entre 1890 et 1910.
L’époque fastueuse dura une soixantaine d’années jusqu'à la crise des années 1930 qui mit un coup d’arrêt à l’exploitation, la mine d'Ouche ferma en 1932.
En 1945, la "Compagnie des Mines de Dèze" y installa une laverie qui concentrait le minerai, cela lui permit de maintenir l’exploitation jusqu’en 1953. Après, la mine reprit de façon épisodique en 1954, 57, 61 et pour finir en 1971 avec Lagardère.
En tout, ce gisement aura produit 9 000 tonnes d’antimoine.

Pour la "Société Française des Mines et Fonderies d’Antimoine", elle exploitera l’usine de Massiac jusqu’à la crise économique de 1936.
Plusieurs tentatives de relance de l’exploitation minière se succèderont, sans grand succès.
De 1945 (300 salariés en intégrant les prisonniers de guerre) à 1978 (25 salariés), les effectifs ne cesseront de décroître.
La reconversion du quartier de la Ribeyre, suite à la liquidation de la fonderie franco-italienne, s’amorcera dès les années 30 dans les domaines du bois et du gaz (Saga, entreprise familiale, fondée en 1934 - oxygène liquide).

Hormis cet épisode minier, l’économie de Massiac ce construisit surtout autour de l’agriculture et de ses dérivés.
Cohabitaient alors une agriculture de subsistance, avec occupation de tout l’espace disponible sur l’adret, (les vignes sur les Palhàs, qui disparaitront avec l’arrivée du phylloxéra de 1893 à 1895), et les pacages, prairies de fauche et châtaigneraies sur l’ubac.
Dans les fonds de vallée, les vergers, les potagers, les céréales et les prairies.
En résumé, production fruitière (pommes), maraîchage, élevage ovin et bovin, production fromagère, coopérative agricole et exploitation forestière étaient l’occasion d’importantes foires et marchés à Massiac.

L’arrivée du train à Massiac :

“Le 5 novembre 1861, arrivait en gare de Massiac le premier train à destination du Cantal” :
La plaque est apposée à hauteur d’homme sur la façade de la gare de Massiac.

De 1857 à 1861, la Compagnie du Paris Orléans aura mis quatre ans pour finaliser le tronçon de 23 km seulement entre Arvant et Massiac, 23 km où sont tout de même recensés 170 ouvrages d’art (soit près de huit au kilomètre) dont une vingtaine de ponts maçonnés, une dizaine de ponts métalliques, 80 murs de soutènement, sept tunnels...
En amont, entre Lempdes et Blesle (13 km), près de 4 000 m de tranchées rocheuses ont été ouvertes à l’explosif par les 555 ouvriers mobilisés sur le chantier.

Le 5 novembre 1861, donc, Massiac devient tête de ligne de la voie ferrée provenant de Clermont-Ferrand.
La construction de cette ligne, et de la station, va nécessiter la déviation du cours de l'Allagnonette, la construction d'un pont et la création d'une nouvelle route nationale (la Route Nationale n°122, de Gaillac à Laqueuille).
Ces travaux vont profondément changer l'aspect de la cité.
Déjà ville de foire, la ville connaît alors un fort développement économique.

Cette période faste se poursuivra jusqu’à la 1ère guerre mondiale, la population de Massiac restera au-dessus du seuil des 2000 habitants (avec un pic de 2 256 habitants en 1866 !).
Hélas, comme pour l’ensemble du monde rural français, "La Der des Ders" va prélever son lourd tribut, suivie de l’immanquable exode rural qui a marqué cette période.
La population chutera à 1709 habitant en 1926.
Actuellement, elle tourne autour des 1800 habitants.

Je ne peux clore ce chapitre sans indiquer quelques liens où j’ai puisé certaines de mes sources :

Le Site Officiel de Massiac

Et surtout un excellent article paru dans L'Union du Cantal, le 09 novembre 2011, sous la plume de P. Olivieri.

A signaler aussi qu'il y eu une exposition "Le Train dans un Volcan" lors des journées du patrimoine en 2012, avec une erreur cependant dans leur plaquette.
On peut y lire :
"Le chemin de fer pénétra dans le département du Cantal par le Nord en suivant le tracé accidenté voulu par l’ingénieur norvégien Nordling"...
Wilhem Nordling, né à Stuttgart,  était allemand !

A propos de l'antimoine qui a tenu une grande place dans l'économie de ce secteur, je conseille aux curieux, la lecture de cet article paru sur le site ForezInfo

Je ferai la description des installation ferroviaires lorsque je présenterai les vue aériennes, ce sera plus commode à suivre.

(À suivre… donc !)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 28 Oct 2015 - 11:41, édité 5 fois (Raison : Ajout d'une précision.)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2676
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par snoop27 le Lun 26 Oct 2015 - 18:41

Très jolie cette plaque commémorative... Espérons que dans quelque temps ne soient apposée une croix pour la fermeture de la ligne :siffle

Au vu du nombre d'ouvrages d'art, je sens qu'on va se régaler dans les prochaines pages...
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 8481
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: D’Arvant à Aurillac, la traversée du Cantal. (1er partie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum