De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Page 24 sur 29 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 29  Suivant

Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (170)

Message par Tireman le Mer 26 Aoû 2015 - 15:55

De la Gare de Saint-Eloy-les-Mines à la Gare de Lapeyrouse.

La Station de Lapeyrouse. – 1


1 – Rappel :

Il est nécessaire de faire un retour en arrière pour comprendre l’histoire de la Station de Lapeyrouse :
-  7 septembre 1863 : création de la Société des Mines et du Chemin de Fer de Saint-Eloy, qui met en service une voie ferrée privée entre Saint-Eloy et Lapeyrouse où devait passer la future ligne de Montluçon à Gannat en cours de construction par la Compagnie du PO.
- 26 février 1866 : Devant les retards pris par la ligne de Montluçon à Gannat, la Société des Mines et du Chemin de Fer de Saint-Eloy obtint l’autorisation de faire circuler ses trains jusqu’à Commentry, sur la ligne du PO non encore ouverte à l’exploitation.
Une première station dite "de passage", avec bâtiments provisoires, a donc du être crée à cette époque à Lapeyrouse.
- 27 mars 1869 un décret impérial approuve le rachat de la concession par l'État et sa cession à la Compagnie du Chemin de Fer de Paris à Orléans le 27 septembre 1969.
- 19 juin 1871, la Compagnie du Chemin de Fer de Paris à Orléans ouvre au trafic voyageur la ligne de Saint-Eloy à Lapeyrouse, le même jour que la ligne de Commentry – Gannat.
- 17 juillet 1879, la loi dite "du plan Freycinet" retient en n° 106, une ligne de "Saint-Éloi au col de Vauriat et raccordement du col de Gouttières à la ligne de Montluçon à Eygurande".
- 22 juillet 1881, une loi déclare cet ensemble d'utilité publique.
- 17 juin 1892, La Compagnie du PO obtient par Convention la concession à titre définitif de la ligne de Saint-Eloy à Pauniat.
- 20 mars 1893, la Convention est entérinée.
- 20 octobre 1909, la section de Saint-Eloy à Lapeyrouse est prolongée jusqu’à Pauniat (Volvic).
Ainsi se trouvait réalisée une communication ferroviaire directe entre Bordeaux, Limoge et Lyon, communication où Lapeyrouse, avec l’ouverture vers Volvic – Clermont-Ferrand, était idéalement situé, ce qui fera l’importance de cette station.

2 – La Société Générale des Chemins de fer Economiques :

On ne peut parler de la Station de Lapeyrouse sans parler de la Ligne Sancoins – Lapeyrouse, qui faisait parti du Réseau de l'Allier.
Le Réseau de l'Allier, surnommé populairement "Le Tacot", était un réseau de chemin de fer secondaire à voie métrique organisé par le département de l'Allier en complément des lignes des "grands réseaux" d'intérêt général entre 1886 et 1950, et dont la longueur maximale fut de 367 km.
Le réseau est concédé à l'origine à la Société Générale des Chemins de fer Economiques.
Il s'étendait dans tout le département de l'Allier et formait, avec le réseau du Cher, un ensemble appelé Réseau du Centre.

Dès 1865, le Conseil général de l'Allier envisage de créer un vaste réseau de chemin de fer secondaire en voie métrique (227 km) pour relier les territoires aux lignes du P.L.M. et le P.O., à une époque où le principal mode de déplacement dans les campagnes était la marche à pied où la traction animale.
Un premier réseau, déclaré d'utilité publique par une loi du 20 août 1883 et concédé à la Société générale des chemins de fer économiques dirigée par M. Level2, est mis en service entre 1886 et 1892, comprenant la Ligne Sancoins – Lapeyrouse, d’une longueur de 88 km, et qui sera classée d’Intérêt Général.
Son tracé est :
Sancoins - Couleuvre, 19 km, ouverture le 10 novembre 1890 ;
Couleuvre - Villefranche-d 'Allier, 36 km, ouverture le 4 novembre 1891 ;
Villefranche-d' Allier - Lapeyrouse, 33 km, ouverture le 24 octobre 1892.

Les installations de la Société Générale des Chemins de fer Economiques à Lapeyrouse étaient donc antérieur à l’ouverture de la ligne vers Volvic.
Lors de l’agrandissement de la station de Lapeyrouse, les installations seront regroupées du même coté de la gare, coté du Bâtiment Voyageur, avec un prolongement de la voie vers le quai aux marchandises du PO.

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_331712Lapeyrousecheminsferconomiques19460925
Vue aérienne du 25 septembre 1946.

La section Villefranche-d 'Allier – Lapeyrouse fermera le 1er février 1949 ;
Les sections Sancoins - Couleuvre et Couleuvre - Villefranche-d 'Allier fermeront le 1er janvier 1951.

Pour en savoir plus sur la Société Générale des Chemins de fer Economiques.

Issu de la même source, © Claude Villetaneuse, Collection personnelle :
De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Chaix_10

Une carte issue du site Lineoz :
De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_871713256032SancoinsLapeyrousse

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Dim 31 Juil 2016 - 10:28, édité 1 fois
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par patchoutchou le Mer 26 Aoû 2015 - 18:52

:merci Didier...
patchoutchou
patchoutchou
Chef oui Chef

Masculin
Nombre de messages : 16759
Age : 59
Localisation : Les ARDENNES... Pour le moment
Loisirs : modelisme ferroviaire & autre, mais surtout préparer ma retraite...
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Mer 26 Aoû 2015 - 19:04

De rien Patrick ! Very Happy
Voilà la suite pour aujourd'hui.
Beaucoup de documents d'archive, assez rébarbatif, mais intéressant pour connaitre le fonctionnement des choses.

Didier.
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (171)

Message par Tireman le Mer 26 Aoû 2015 - 19:20

De la Gare de Saint-Eloy-les-Mines à la Gare de Lapeyrouse.

La Station de Lapeyrouse. – 2


3 – L’agrandissement de la Station de Lapeyrouse :

A l’origine, la gare "tête de ligne" de la ligne de Saint-Eloy à Pauniat aurait dû, réglementairement, être celle de Saint-Eloy-les-Mines.
Le PO demandera, par courrier au Ministère des Travaux publics, que cette disposition soit transférée au bénéfice de la Gare de Lapeyrouse, gare commune avec la Société des Chemins de Fer Economiques.
Cette nouvelle disposition sera agrée par le Ministère le 10 novembre 1905.
Une autre décision du 14 avril 1908 décidera d’une contribution forfaitaire de l’Etat à la dépense des installations, dont le PO a soumis un projet à approbation le 31 janvier 1909.

Les dispositions de ce projet seront agréées le 20 aout 1909 par le Ministre des Travaux Publics.
Ces dispositions sont décrites dans un courrier de la Division des Travaux de la Direction des Chemins de Fer du Ministère des Travaux Publics, courrier adressé à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme, en date de ce même 20 aout 1909, soit deux mois avant l’ouverture commerciale de la ligne. (20 octobre 1909.)

Les dispositions de ce projet sont les suivantes :

a) Pour la Gare de Lapeyrouse :

- Service des voyageurs :
Agrandissement du bâtiment des voyageurs, et établissement d’une marquise du coté des voies.
Allongement des quais, et construction d’un abri sur le trottoir intermédiaire.
- Service des marchandises :
Allongement de la Halle aux marchandises et établissement d’un quai de transbordement.
- Voies :
Suppression du tronc commun des voies principales du coté de Saint-Eloy et Gannat, et liaisons nouvelles de ces voies.
Allongement des voies de réception, de triage et de formation, établissement d’une nouvelle voie de circulation des machines, d’une voie de débranchement, coté Commentry, et d’une voie tiroir, coté Gannat ; enfin, établissement d’une liaison en diagonale, entre la voie de débranchement et les voies principales, et installation d’une barre de plaques (tournantes).
- Service de la traction :
Ce service qui est à créer, comprendra notamment :
Une rotonde pour neuf machines, avec annexe et bureau. (*)
Un pont tournant de 17 mètres, et une plaque de 6,70 mètres.
Un dortoir avec corps de gardes, une maison d’habitation pour le Chef du Dépôt, et les voies spéciales à la traction.
(*) Ndlr : Ce poste de traction sera construit entre 1909 et 1910.
Il dépendra du dépôt de Montluçon, et sera sous forme d’une petite rotonde de six voies, avec pont tournant à bras.
Ce poste traction sera supprimé le 1er juillet 1950, et sera démolie entre 1974 et 1977.


- Alimentation d’eau :
Machine fixe, réservoir double, deux grues hydrauliques sur les voies principales et une au dépôt, cabinets de lavage et bornes fontaines pour les voyageurs.

b) Installation de la Société Générale des Chemins de fer Economiques :
Toutes les installations anciennes, transbordement, traction et remise des voitures seront reportées du même coté de la gare, coté Bâtiment des Voyageurs.
Une voie prolongée desservira le quai aux marchandises PO.
L’alimentation d’eau sera assurée par une conduite branchée sur la distribution PO.

Les dispositions que j’ai décrites ci-dessus sont la retranscription de ce document de trois pages, lequel évoque aussi les dispositions pour la Gare de Saint-Eloy.
Vous pouvez le consulter ci-dessous :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_92866219090820GaresLapeyrouseetStEloyDSC0803

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_16409019090820GaresLapeyrouseetStEloyDSC0804

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_51662419090820GaresLapeyrouseetStEloyDSC0805

Les dispositions pour l’agrandissement de la Gare de Lapeyrouse entraineront une Enquête Parcellaire diligenté par les Services de la Préfecture du Puy-de-Dôme en date du 30 septembre 1909 :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_33128819090930GareLapeyrouseDSC0810

Vingt parcelles, pour un total de quatre hectares, seize ares et soixante huit centiares, seront concernées.
En voici le détail, sur un rapport dressé par l’Ingénieur du 6ème arrondissement :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_54126619100112GareLapeyrouseDSC0787

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_26820919100112GareLapeyrouseDSC0788

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_98999819100112GareLapeyrouseDSC0789

De ce tableau parcellaire, sera édicté par la Préfecture du Puy-de-Dôme, l’Arrêté du 12 janvier 1910, autorisant, je cite :
« L’agrandissement de la Gare de Lapeyrouse, en vue de la réception des trains de la ligne de Saint-Eloy à Pauniat. »

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_52193419100112GareLapeyrouseDSC0811

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_64847119100112GareLapeyrouseDSC0812

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mini_75869819100112GareLapeyrouseDSC0813

A noter :
Tous les documents publiés ici émanent du Service Départemental des Archives du Puy-de-Dôme.

Cela fait beaucoup de documents, mais il est, à mon avis, intéressant de connaitre le déroulement chronologique des choses.
Mon seul regret est de n’avoir pu trouver un plan d’origine de l’implantation ferroviaire de cette gare…
Cela existe surement au Centre des Archives Historiques de la SNCF au Mans, mais voilà, ce n’est guère accessible quand on habite loin de ce site, et qu’on n’a pas pu bénéficier d’une "retraite parachute dorée", ou d’une "retraite chapeau" !  Twisted Evil

(À suivre…)

Didier C.
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Mer 26 Aoû 2015 - 20:30

En tout cas :merci pour ces informations et surtou le long travail de recherche.

Ce qui m'épate dans ces documents d'origine c'est l'écriture Rolling Eyes
snoop27
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 12123
Age : 56
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Mer 26 Aoû 2015 - 22:12

Bonsoir Snoop,
Au niveau de l'écriture de ces documents, je dois avouer que je suis jaloux !
Quand je lis des manuscrits anciens, je suis émerveillé...
Pour mon compte, j'avoue que je béni l'invention de l'ordinateur...
J'ai l'écriture d'un toubib, sans en avoir les diplômes, et seul un pharmacien serait capable de déchiffrer mes écrits... :siffle
Et quand je regarde l'écriture de mes parents, je me dis "pourquoi n'en ai-je pas hérité ???" Laughing
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (172)

Message par Tireman le Jeu 27 Aoû 2015 - 16:37

De la Gare de Saint-Eloy-les-Mines à la Gare de Lapeyrouse.

La Station de Lapeyrouse. – 3


4 – L’ancêtre des Relay :

Qui n’a déjà acheté au kiosque "Relay" de sa gare, son journal, ou ses cigarettes ou encore ses friandises, compagnons de voyage ?
Ces boutiques font parti de notre paysage ferroviaire, mais savez vous que cette institution date de 1852 ?

Dès 1852, par des contrats conclus pour cinq ans avec les grandes Compagnies, et moyennant une ristourne de 30% du chiffre d’affaire, la maison d’édition Hachette s’assure l’exclusivité de la distribution et de la vente dans les gares, des guides et indicateurs, livres et journaux, en bref, tous les articles de librairie qui peuvent contribuer à occuper et divertir le Voyageur.
Au coté des "bibliothécaires" en charge des librairies de gare, des marchands ambulants de journaux arpentent les quais durant les arrêts de trains, pour vendre au voyageurs les nouvelles toutes fraîches du jour.
En 1865, au service d’Hachette, 282 dépôts de librairies emploient ainsi 350 agents.
(Cf. Le Patrimoine de la SNCF et des Chemins de Fer Français).

La première librairie de gare Hachette ouvrira Gare de Lyon, à Paris, en 1852.
Cette activité du groupe Hachette est devenue "Relay H" en 1984, puis "Relay" en 2001.

Comment décide-t-on d’ouvrir un point de vente d’article de librairie dans une gare ?
Pour la gare de Lapeyrouse, c’est Monsieur le Maire qui en a fait la demande auprès de la Préfecture du Puy-de-Dôme.
Ladite Préfecture transmet, et recommande la demande auprès de la Compagnie exploitante de la gare, en l’occurrence, la Compagnie du PO.
La Compagnie signifie, ou non, son accord :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1909_110

En possession de l’accord, Monsieur le Maire fera un appel à candidature, et après avoir sélectionné, présentera la candidature à la Compagnie ferroviaire exploitante, laquelle en informera la maison d’édition Hachette :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1910_010

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1910_011

C’est enfin le bureau des Chemin de Fer, du Ministère des Travaux Public, qui validera par un Arrêté l’ouverture de la bibliothèque et la nomination de son (sa) gérant (gérante).

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1910_012

5 – L’EP de la Société des Kaolins de Beauvoir :

La Société des Kaolins de Beauvoir exploitait, (et exploite toujours !) une carrière de Kaolin au lieu-dit Beauvoir, commune d’Echassières, dans le département de l’Allier.
Le kaolin exploité sur ce site depuis 1825/1830 est abondamment utilisé dans la fabrication, entres autres, de la porcelaine de Limoges du fait de sa grande pureté.
Cette société possédait un dépôt et des installations de séchage du kaolin à Lapeyrouse.
La proximité de la gare de Lapeyrouse ne pouvait donc que susciter l’intérêt de cette société qui y voyait là un moyen bien plus commode pour acheminer sa production.
Le document concernant cet EP est présenté ci-dessous :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1914_010

Cet embranchement sera modifié en 1932-1933 avec la création d'un nouveau branchement de voie ferrée de 1100 m.

6 – De L’influence de la gare sur la vie de la commune :

La commune de Lapeyrouse a eu l’excellente initiative de créer un site sur le net, site dans lequel on peut retrouver son histoire.
Voici donc quelques extraits de ces chroniques de la vie municipale, évoquant la gare :

« Les années 1892-1893.
Cette époque fut paisible, prospère. Le chemin de fer apportait la prospérité, le goût des voyages, des plaisirs. On était entre deux grandes expositions : celle de 1889 qui fut visitée par plusieurs Lapeyrousiens et l'on se préparait pour celle de 1900. »

« Le niveau de vie avait évolué ; on faisait la découverte de produits exotiques pour la nourriture ; on apprit à changer les semences de pommes de terre, à se servir des engrais, à utiliser beaucoup d'amendements (la chaux), à boire du vin même en semaine. Vers 1900, les fêtes se multiplièrent ; les fêtes de la Gare devinrent très importantes. C'était aussi l'époque des veillées. La pénibilité du travail avait diminué grâce à la faucheuse mécanique, à la javeleuse et enfin la batteuse. »

« … par contre, pour le C.V.O. d'ECHASSIERES, il est réclamé au kaolin les 9/10 de l'entretien (25 novembre 1906) cette voie étant dans un état déplorable vu les lourdes charges qui y passent (les rouliers utilisaient alors de vastes tombereaux tirés par plusieurs chevaux jusqu'à la Gare ce qui, à la longue, créait de profondes ornières ; »
(Ndlr : d’où la décision en juillet 1914 de créer un EP.)

« Lapeyrouse et la Grande Guerre :
Le premier moment de stupeur passé, c'est avec beaucoup de patriotisme que s'effectua la mobilisation. Les cris de "A BERLIN" jaillissaient sans interruption. Les "8 chevaux, 40 hommes" (wagons devenus tristement célèbre pendant l’occupation en 1940/1944) étaient pris d'assaut. On venait de tous les environs prendre le train à LAPEYROUSE ; on ne mettait aucun retard ; on se couchait partout sur les quais, on se bousculait pour partir. »

« 25 juin 1922 :
A la demande de la commune de BUXIERES, le conseil donne un avis très favorable à la création d'une gare à LANNET. »

« 1923 :
Le Conseil refuse la suppression du PN 240 (Les Partiers) car il passe sur la ligne de ST-ELOY 28 trains par jour. »

« Le 15 mars 1925, le Conseil à l'unanimité demande au P.O. la création d'une gare à Laval.
En effet, le dernier tronçon de l'I.C. 148 devant se terminer en 1925, une route venant de HYDS arrive au lieu‑dit "Le Chiez" (il ne reste que 800 m à construire sur LAPEYROUSE) de même BEAUNE se propose de construire une route jusqu'à Laval ce qui fait que cette gare serait très utile pour les trois communes surtout pour l'agriculture (chaux, pommes de terre, grains, paille et foin).
Au lieu de faire 6, 8 ou 10 kms, les marchandises seraient presque sur place, d'où un gain de temps. Une souscription a déjà produit 30.000 F (29.405 F) et la commune s'engage à faire un effort maximum. »
(Ndlr : Cette demande ne sera pas agréée.
Laval est un lieu-dit, commune de Beaune-d’Allier, 03390, sur la ligne de Commentry à Gannat
)

« 6 novembre 1927 :
Il est réclamé au P.O. l'installation d'une grue pour la charge et la décharge des marchandises. »

Cette demande sera refusée aux motifs suivants :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1927_110

Une demande identique sera reformulée par la municipalité, le 9 mai 1928, et recevra la même réponse :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 1928_110

« 1929-1939 :
La gare travaillait à plein régime (charbon, chaux, engrais, produits agricoles, vin, marchandises de toutes natures) avec un fort trafic de voyageurs. I1 y avait du travail pour tout le monde : le transbordement des wagons de marchandises sur les wagons de ligne plus étroite du chemin de fer économique occupait une forte équipe d'ouvriers. La construction en 1932-1933 d'un nouveau branchement de voie ferrée (1100 m) pour le kaolin procura du travail à des dizaines d'ouvriers pendant plus d'un an (il n'y avait pas encore de bulldozers). »
« Beaucoup d'activités dans la gare où les locomotives à vapeur ravitaillaient en eau, en charbon aussi, où elles pouvaient tourner grâce au pont tournant, se garer dans le dépôt, où manœuvres et aiguillages exigeaient pas mal de main-d’œuvre. »

« Les hôtels-restaurants travaillaient beaucoup. Dans la grande salle d'attente, on trouvait au kiosque, journaux, revues, tabacs, à l'heure des trains de voyageurs. Lorsqu' en 1937, le P.0-MIDI fut nationalisé en S.N.C.F., l'emploi atteint son maximum (avec plus de 50 employés ; les 11 maisonnettes situées sur la commune étaient toutes occupées). L'apport de cette population de cheminots compensait le déficit de la démographie. Certains venus d'ailleurs se fixèrent au pays. Certes, la grande fête annuelle de la Gare allait en déclinant ; en 1935, il fallut tout le dynamisme du maçon italien Lino pour qu'elle retrouve son éclat d'antan.
La gare connut donc une activité et une prospérité soutenues durant cette quatrième décennie du XXè siècle. »

Durant l’occupation, de 1940 à 1942 :
« Une distillerie fut construite à l’emplacement des anciennes tuileries.
La construction de l'usine dura environ un an ;
La distillerie fabriquait de l'alcool-carburant à partir de la betterave sucrière, rendement espéré 120 l à la tonne, ou du topinambour, rendement 82 l à la tonne. Mais le rendement ne sera pas à la hauteur des espérances, néanmoins, l'usine apportait un plus à l'économie locale par ses 70 emplois environ qui empêchèrent certains d'être déportés du travail. »
(Ndlr : Cette distillerie sera embranchée sur la ligne Commentry – Gannat, à la hauteur du PN 239 de cette ligne. Ne pas confondre avec le PN 239 de la ligne de Lapeyrouse à Volvic, situé à quelques centaines de mètres).

« 1942 allait constituer un tournant.
Le 18 avril, Laval devient chef du gouvernement : de mai à juillet commencèrent les déportations et conséquemment ce fut le début de la résistance organisée. En cette année 1942, les restrictions s'accrurent ; il fallut garder les voies ferrées (en plus des gardes-voies de métier, on réquisitionna à tour de rôle tous les hommes validés du canton).
Il n'y avait qu'un seul express par jour en chaque sens mais quelle longueur de train !
Certains week-ends près de 1000 personnes descendaient à la Gare en quête de nourriture.
A cet égard, la pomme de terre devait s'avérer le légume salvateur de la famine...
Lorsque le 8 novembre, les troupes anglo-américaines débarquèrent en Afrique du Nord, les Allemands envahirent la zone libre (11/11/42) et LAPEYROUSE se trouva en zone occupée comme toute la France.
L'armée de 120 000 hommes laissée par l'Armistice du 25/6/1940 fut dissoute. »

« De la Libération, au 8 mai 1945 :
La récolte des céréales fut faible (manque d'engrais, de ficelle pour lier et de bras). L'automne (octobre et novembre) fut très mouillé. Avec un faible ensemencement, la récolte 1945 fut catastrophique.
La destruction des ponts, ouvrages d'art, locomotives, wagons fit que le trafic ne reprit que lentement. »

*
* *

A la lecture de ces chroniques, la démonstration est faite, une fois de plus, que le rail a eu une influence prépondérante sur l’économie en milieu rural.
A mon avis, je le dis une fois de plus, la désertification de ce milieu rural et l’éradication des lignes secondaires du Chemin de Fer sont intimement liés.

A noter :
Tous les documents publiés ici émanent du Service Départemental des Archives du Puy-de-Dôme.

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Jeu 27 Aoû 2015 - 18:04, édité 2 fois (Raison : Limoges sans "s"... J'ai frisé l'incident diplomatique ! Merci Stéphane !)
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Stéphane04 le Jeu 27 Aoû 2015 - 17:50

Bonjour

Toujours aussi passionnant a lire. :merci

Attention si tu ne veux pas être licencié Limoge(s) prend un s merci.

Je ne savais pas que c'était Hachette qui fut le 1er, on en apprend tous les jours.

En parlant des éditions Hachette, c'est toujours une sujétion mais vu le formidable travail de recherche pourquoi pas!!!!! : jairienfait: : jairienfait: : jairienfait:

Stéphane04
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 54
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Jeu 27 Aoû 2015 - 18:09

Embarassed
En effet, Limoges sans "s", j'ai frisé l'incident diplomatique ! ahah
Merci Stéphane !
J'ai rectifié en loucedé.
Pour Hachette, l'information prise sur "Le Patrimoine de la SNCF et des Chemins de Fer Français" est confirmée ici :
http://www.lagardere-services.com/fr/group_history.php

Didier.
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par patchoutchou le Jeu 27 Aoû 2015 - 18:26

:merci Didier pour toutes ces infos et les archives...C'est vrai que l'écriture à l'époque était magnifique.Petite parenthèse: on a fait des recherches généalogiques avec mon Épouse, sur les Parents, arrières Grand-Parents etc ... de son côté & on a retrouvé de ces documents d’époque, c'est dingue( ainsi que le langage utilisé...) :siffle
patchoutchou
patchoutchou
Chef oui Chef

Masculin
Nombre de messages : 16759
Age : 59
Localisation : Les ARDENNES... Pour le moment
Loisirs : modelisme ferroviaire & autre, mais surtout préparer ma retraite...
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Jeu 27 Aoû 2015 - 18:31

Tireman a écrit:
Pour Hachette, l'information prise sur "Le Patrimoine de la SNCF et des Chemins de Fer Français" est confirmée ici :
http://www.lagardere-services.com/fr/group_history.php

Didier.

Et depuis les "Relay" se font grignoter avec l'arrivée d'un associé le groupe Casino... et deviennent des Hubiz !
Du coup les kiosques à journaux deviennent de mini supérettes et il devient difficile de trouver ses revues préférées de chemin de fer en gare...
Mais c'est la mode, maintenant en gare on cherche souvent le guichet (quand il en reste un :siffle )

Sinon très intéressant le site de la ville de Lapeyrouse, il y a de belles cartes postales sur la gare effectivement :merci
snoop27
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 12123
Age : 56
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 11:36

snoop27 a écrit:Et depuis les "Relay" se font grignoter avec l'arrivée d'un associé le groupe Casino... et deviennent des Hubiz !
Du coup les kiosques à journaux deviennent de mini supérettes et il devient difficile de trouver ses revues préférées de chemin de fer en gare...
Mais c'est la mode, maintenant en gare on cherche souvent le guichet (quand il en reste un :siffle )

En effet Snoop, on va finir par réinventer les Drugstores étatsuniens...
Puis..., on en arrivera à faire renaitre ces petites épiceries de nos campagnes, que j'ai bien connu dans les années 50.
On y trouvait de tout, de l'alimentaire, bien sûr, mais aussi de la mercerie, des articles de pêche, des cartouches de chasse, de la petite quincaillerie, et même, des maquettes simplifiées à monter qui étaient issue de Manufrance !
Et bien souvent, dehors, il y avait une pompe à essence à bras et une terrasse de café !!!
De vrais cavernes d'Ali Baba !

Tient, juste pour la nostalgie :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Cvtst_10

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Mc3a9m10

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Sans_t10

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Scan1010

Bon, là, je suis un peu hors-sujet... De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Pensif10
Mais cela fait parti de mes vertes années...  Wink
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (173)

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 11:44

De la Gare de Saint-Eloy-les-Mines à la Gare de Lapeyrouse.

La Station de Lapeyrouse. – 4


7 – L’évolution de la gare au fil du temps :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Img07710
Situation géographique de la gare de Lapeyrouse en 1974.

Au fur et à mesure du développement du trafic de l’artère transversale Montluçon – Gannat, et de l’embranchement de Volvic, les installations de la gare de Lapeyrouse furent agrandies et adaptées.
Après sa passation à la Région Sud-ouest de la SNCF en 1938, la seule modification notable fut la suppression de la petite rotonde six voies et de son pont tournant le 1er juillet 1950.
Jusqu’au 31 décembre 1971, l’établissement a appartenu à l’arrondissement de Montluçon.
Au 1er janvier 1972, il est intégré à la nouvelle région de Clermont-Ferrand.
A cette époque, l’exploitation des tronçons encadrant est assurée de la manière suivante :
- Montluçon – Lapeyrouse : double voie avec bloc manuel type Lartigue uniformisé (BLU).
- Lapeyrouse – Gannat : voie unique avec bloc manuel type SNCF (BMVU).
- Lapeyrouse – Volvic : voie unique à signalisation simplifiée, type IGS 4.

Sa position à l’origine de deux voies uniques lui vaut d’être désignée comme gare de commande des circulations.
Les aiguilles et signaux mécaniques de Lapeyrouse étaient sous la dépendance :
- D’un poste placé au Bâtiment Voyageur, type EMU de trente leviers.
- Du poste A, effaçable, type Saxby, à crémaillère de trente leviers, implanté coté Gannat.

Ces installations anciennes et vétustes obligeaient à maintenir un arrêt général en gare.
L’annonce de l’introduction des turbotrains sur la liaison Lyon – Bordeaux (via Montluçon) rendais nécessaire la modernisation des installations.
Le budget fut accordé, et divers travaux ont été entrepris au cours du printemps et de l’été 1974.
Ils ont essentiellement porté sur :
- Suppression du poste A et regroupement de la commande de l’ensemble des installations de sécurité au poste du BV, doté parallèlement d’un tableau de contrôle optique (TCO).
- Installation d’une signalisation lumineuse.
Rectification du tracé des voies afin de supprimer l’arrêt général, et d’autoriser le passage en vitesse.
- Automatisation en SAL des deux PN 239, situés à peu de distance de la gare.
- Les voies de service étant désormais trop nombreuses, les voies n°4, 12 et 14 ont été déposées.
Voir plan ci-dessous :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Img07510
Gare de Lapeyrouse. Plan des voies lors des travaux de 1974.

L’achèvement des travaux a coïncidé avec l’entrée en vigueur du Service d’Hiver 1974, appliqué depuis le 29 septembre.

8 – Le trafic à destination et en provenance de la ligne de Lapeyrouse à Volvic à cette époque :

A signaler qu’à cette époque, la ligne de Lapeyrouse à Volvic était fermée la nuit.
Le trafic était de :
- Un autorail omnibus Montluçon – Clermont-Ferrand et deux Lapeyrouse – Clermont-Ferrand via Volvic.
- Deux marchandise omnibus Montluçon – Saint Eloy, et quatre en sens inverse.
- Deux Marchandises omnibus Montluçon – Les Ancizes-Saint-Georges, et un en sens inverse.

Les apports de tonnage marchandises de la ligne de Volvic continuent pour la plupart vers Montluçon.
Ils proviennent pour l’essentiel, des Houillères du Bassin d’Auvergne à Saint-Eloy (186000 tonnes en 1973), et des aciéries Aubert & Duval aux Ancizes (110000 tonnes en 1973 dont 35000 au départ).

Le trafic marchandise de la gare de Lapeyrouse proprement dit est presque uniquement orienté sur le transit, la fonction locale se limitant à l’expédition de quelques wagons de bestiaux hebdomadaires pour les abattoirs de Nîmes-Saint-Césaire, Saint-Louis-les-Aygalades et Toulon.

Au titre des circulations exceptionnelles, on doit signaler la venue épisodique à Lapeyrouse de l’autorail panoramique du "Cévenol" (X 4200), exécutant en matinée une promenade éducative pour les enfants des écoles et lycées clermontois sur la boucle Clermont – Gannat – Lapeyrouse – les Fades – Volvic – Clermont.

Nota, rendons à Jule ce qui est à Caesar :
Cet article est totalement inspiré d’un article sur la gare de Lapeyrouse, publié sous la plume de Monsieur Bernard Collardey, dans le n° 1471 du 15 décembre 1974 de "La Vie du Rail".

(À suivre…)

Didier C.
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par patchoutchou le Ven 28 Aoû 2015 - 11:55




Tient, juste pour la nostalgie :


Bon, là, je suis un peu hors-sujet... De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Pensif10
Mais cela fait parti de mes vertes années...  Wink[/quote]


Ça, c'est ce qui s’appelait du commerce...:merci quand même pour ces quelques photos, Didier
patchoutchou
patchoutchou
Chef oui Chef

Masculin
Nombre de messages : 16759
Age : 59
Localisation : Les ARDENNES... Pour le moment
Loisirs : modelisme ferroviaire & autre, mais surtout préparer ma retraite...
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par patchoutchou le Ven 28 Aoû 2015 - 12:43

:merci Didier... :super:
patchoutchou
patchoutchou
Chef oui Chef

Masculin
Nombre de messages : 16759
Age : 59
Localisation : Les ARDENNES... Pour le moment
Loisirs : modelisme ferroviaire & autre, mais surtout préparer ma retraite...
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 14:38

Hé bien oui, Patrick, c'était le commerce dans ce monde rural entré en déshérence aujourd'hui.
Une étrange coïncidence, ce midi, j'évoquais les trains omnibus de cette époque avec ma femme.
Ces petit train MV qui alimentaient les foires locales, avec leur wagons à bestiaux, le wagon voyageur occupé par des maquignons et des paysannes dont les lourds paniers regorgeaient de victuailles, quand ce n'était pas une oie vivante qui sortait le cou par le couvercle.
Tout cela était haut en couleurs, en odeurs et en bruits...
Les fenêtre s'ouvraient, on fumait et on partageait le saucisson et le canon de rouge.
C'était vivant, quoi !
Ma femme qui est africaine, de Cote d'Ivoire, me disait que cela existe toujours chez elle, ces même train, les petits commerces sur le quai de la gare des villages traversés...
Aujourd'hui, plus le temps pour tout cela.
Nos enfants naissent avec un chrono à la place du cœur, et "fesse de bouc" pour toute relation sociale.
On veut être arrivé avant même d'être parti...
La ligne du Chemin de Fer a disparue.
L'autoroute passe loin du village qui s'endort d'un sommeil mortel.
Il devient ruine ou village dortoir.
Merde !
Qu'est-ce qu'on a fait ???
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (174)

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 15:52

De la Gare de Saint-Eloy-les-Mines à la Gare de Lapeyrouse.

La Station de Lapeyrouse. – 5


9 – Quelques vues aériennes :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr10
25 septembre 1946.
Au sortir de la guerre, la gare se relève tout doucement.
Toutes les installations sont présentes.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr11
27 mai 1960.
Le Chemins de Fer Economique a fermé depuis 1950.
Les voies ont été déferrées.
La Rotonde a elle aussi cessé son activité le 1er juillet 1950.
Les voies ont été déferrées, seul le bâtiment subsiste.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr12
15 octobre 1977.
Les voies de service n°4, 12 et 14 ont été déposées lors des travaux de 1974.
La Rotonde a été rasée.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr13
20 juillet 1986.
L'EP de la Société des Kaolins semble avoir fermé lui aussi.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr14
18 juin 2000.
Au tour de l'embranchement de la distillerie de disparaitre.
C'est l'entreprise Thivat Nutrition Animale qui s'est implanté sur le site depuis 1996.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr15
18 mai 2004.

(À suivre…)

Didier C.
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Ven 28 Aoû 2015 - 16:20

Impressionnant cette évolution dans le temps en images...
Les parcelles des champs ont aussi changé de taille !
Et :merci
snoop27
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 12123
Age : 56
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 16:27

snoop27 a écrit:Impressionnant cette évolution dans le temps en images...
Les parcelles des champs ont aussi changé de taille !
Et :merci

J'ai été obligé de faire un tri sévère dans les vues aériennes que j'ai extraites du site Geoportail.
Sur certaines, les voies de stockages sont toutes occupées par des rames de wagons !
Aujourd'hui, c'est un vrai désert, hélas...
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (175)

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 17:01

De la Gare de Saint-Eloy-les-Mines à la Gare de Lapeyrouse.

La Station de Lapeyrouse. – 6


Une série de vues anciennes :

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr16
Date inconnue.
Bien entendu, il s'agit là du nouveau bâtiment construit en 1910.
Tout le personnel de la gare est sorti pour poser devant l'objectif du photographe.
Crédit Photo Achille Michel.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr20
Oblitérée le 13 septembre 1913.
Cette vue est l'une des rare prise depuis l'emprise de la ligne de Sancoins – Lapeyrouse de la Société Générale des Chemins de fer Economiques.
Au centre, la voie métrique qui allait vers les installations marchandises du PO.
A droite, cette remise matériel de la Société Générale des Chemins de fer Economiques existe toujours !


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr17
Écrite le 15-6-1921.
Le BV et derrière, l'Hôtel de la Gare, qui porte le nom d'Hôtel Avignon !


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr18
Assez surprenant sur cette ligne :
Une 140 Consolidation, série 5153 à 5167, construites en 1910 par Fives-Lille, à la tête d'un train MV.
Ces locomotives formeront la série 140 C de la SNCF.
Crédit Photo Achille Michel.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr19
Date inconnue, cependant, la construction de la petite rotonde six voies est en cour d'achèvement.
Je pense donc à 1909 / 1910
La présence à gauche d'une 050 T, série 5501 à 5525 du PO me conforte dans cette idée.
Ces machines ont été construites de 1908 à 1909, elles étaient conçues pour la remorque des trains sur les petites lignes de montagne. Elles formeront la série 050 TA à la SNCF.
A droite, sur le pont tournant à bras, une locomotive 040 du PO, de la série 1114 à 1140, construites de1868 à 1870.
Crédit Photo Achille Michel.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr21
1910 probable.
Un train voyageur est en attente pour Montluçon.
Des wagons sont stationnés le long du dock de la Société Civile des Kaolins de Beauvoir.
Ces trainées blanches sur le sol sont du Kaolin.
L’EP de la Société des Kaolins de Beauvoir ne sera créé qu'en juillet 1914.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr22
17 aout 1913.
Le BV, coté quais.
Monsieur le Chef de Gare pose...
Sur la droite, l'abri de quai et sa cloche Siemens dite "à pigeonnier".


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr23
Date inconnue.
Locomotive 040 du PO, n° 1116, de la série 1114 à 1140, construites de1868 à 1870.
Ces machines ont longtemps circulé sur les lignes accidentées du Massif-Central, en tête de trains de marchandises ou de trains mixtes.
Elles seront détrônées par les mythique 5300 141 T du PO.
Le mécanicien et son chauffeur, ainsi que des membres du personnel de la gare posent pour l'objectif du photographe, ce qui donne toute son humanité à ce cliché.
Crédit Photo Achille Michel.


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Lapeyr24
Date inconnue.
L’Hôtel de la Gare, qui porte le nom d'Hôtel Avignon !


De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Img07610
Plus près de notre époque :
Une photo tirée du n° 546 de la Vie du Rail.
1956.
Une rame pour les Houillères de Saint-Eloy au crochet d'une 141 TA.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Dim 31 Juil 2016 - 16:26, édité 1 fois
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Stéphane04 le Ven 28 Aoû 2015 - 18:19

Bonsoir

Mais pas si vite je ne viens pas sur le forum pendant 24 heures et 2 pages d'écrite j'arrive plus a suivre ahah

Tireman a écrit:
Aujourd'hui, plus le temps pour tout cela.
Nos enfants naissent avec un chrono à la place du cœur, et "fesse de bouc" pour toute relation sociale.
On veut être arrivé avant même d'être parti...
La ligne du Chemin de Fer a disparue.
L'autoroute passe loin du village qui s'endort d'un sommeil mortel.
Il devient ruine ou village dortoir.
Merde ! Qu'est-ce qu'on a fait ???

Slogan SNCF fin des années 70 "Le progrès ne vaut que si il est partagé par tous" eh bien on l'a bien partagé ce progrès Twisted Evil Twisted Evil

Ouh la la!!!!! concernant les cartes postales des magasins ne les montrent pas rien n'est au normes!!!! le poste d'essence si il y a une fuite cela va polluer, les alcolos écolos bobos vont hurler lol! dans le magasin les prix ne sont pas indiqués, je suppose que les fromages ne sont pas mis dans le frigo :mdr Bon c'est de l'humour mais trop de normes tues les normes et qu'est ce que j'aimerais bien revenir en arrière mais ne rêvons pas!!!.





Stéphane04
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 54
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Ven 28 Aoû 2015 - 20:26

Stéphane04 a écrit:Bonsoir

Mais pas si vite je ne viens pas sur le forum pendant 24 heures et 2 pages d'écrite j'arrive plus a suivre ahah

Je sais Stéphane.
Mais depuis le mois de février que ce sujet est lancé, il serait peut être temps de le conclure ! Very Happy
D'autant plus que j'en ai plein d'autres dans mes cartons !!! Wink

Stéphane04 a écrit:
Ouh la la!!!!! concernant les cartes postales des magasins ne les montrent pas rien n'est au normes!!!! le poste d'essence si il y a une fuite cela va polluer, les alcolos écolos bobos vont hurler  lol! dans le magasin les prix ne sont pas indiqués, je suppose que les fromages ne sont pas mis dans le frigo :mdr  

Justement, Stéphane, peut être que c'était cela le bonheur...
Pour ce qui est des "zécolos", rien que le mot m'amuse ! :maisoui:
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Ven 28 Aoû 2015 - 22:54

Superbes ces vues de la gare de Lapeyrouse :merci
La rotonde a une architecture bizarre, que je ne connaissais pas...
snoop27
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 12123
Age : 56
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Sam 29 Aoû 2015 - 9:31

snoop27 a écrit:Superbes ces vues de la gare de Lapeyrouse :merci
La rotonde a une architecture bizarre, que je ne connaissais pas...

Bonjour Snoop,
En effet, cette architecture en a surpris plus d'un !
Surtout la toiture :
Une série de dômes avec des hublots en lieu et place des sheds habituelles, et ces espèces de cheminés bizarre en lieu et place des lanterneaux traditionnels...
Dommage que ce bâtiment n'ait pas été conservé, ne serait-ce qu'au simple titre de son originalité...
Sur l'emplacement de cet ancien dépôt, se dresse aujourd'hui un petit bâtiment moderne de facture assez récente, qui doit abriter des bureaux appartenant à la SNCF, c'est, je crois, le Service Voies et Bâtiments.


Dernière édition par Tireman le Sam 29 Aoû 2015 - 12:07, édité 1 fois
Tireman
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2664
Age : 69
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par patchoutchou le Sam 29 Aoû 2015 - 11:25

:merci Didier pour tout ce reportage, que du bonheur et c'est bien de revoir d'ancienne photos, ça met du baume au cœur & :bravo pour la petite intervention de Stéphane04 :super:
patchoutchou
patchoutchou
Chef oui Chef

Masculin
Nombre de messages : 16759
Age : 59
Localisation : Les ARDENNES... Pour le moment
Loisirs : modelisme ferroviaire & autre, mais surtout préparer ma retraite...
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. - Page 24 Empty Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 29 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25 ... 29  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum