De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Page 6 sur 29 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 29  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (37)

Message par Tireman le Mer 25 Mar 2015 - 22:51


12 septembre 2011.
PK 400,703 - PN 297 - Sens impair de la ligne.



12 septembre 2011.
Ligne Lapeyrouse – Volvic, dite Ligne des Combrailles.
Section Les Ancizes - Saint Georges – Volvic.
PK 400,703 - PN 297 - Direction Lapeyrouse à droite.
Ancien PN gardé de 1ère catégorie, sur le Chemin Rural de la Chartreuse à Bourdelle.
Etait équipé de barrières manœuvrées à la main, avec portillons pour piétons.
Le PN est passé en 2ème catégorie, sans barrières avec panneaux à Croix de St André.
La maison du Garde Barrière, qui était située à droite a été rasée.
Situation : Ce chemin rural marque la limite entre les communes de Saint-Georges-de-Mons, 63780, et des Ancizes-Comps, 63770.



12 septembre 2011.
Ligne Lapeyrouse – Volvic, dite Ligne des Combrailles.
Section Les Ancizes - Saint Georges – Volvic.
PK 400,680 – Direction Lapeyrouse à gauche.
Juste après le PN297, l’un des boulons de maintient de cette éclisse à été dévissée, et mis sur le coté.
Vandalisme ?
Noter le marquage PO en relief sur le coussinet de gauche.
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



29 novembre 2011.
Ligne Lapeyrouse – Volvic, dite Ligne des Combrailles.
Section Les Ancizes - Saint Georges – Volvic.
PK 400,580 - Sens impair de la ligne.
Cette pancarte annonce une gare sur une ligne de voie unique, en l’occurrence,  la gare des Ancizes - St Georges.
Au fond, l’Aciéries Aubert & Duval.
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.


Je vais arrêter cette page ici, à fin d’ouvrir la prochaine sur la présentation de l’une des deux entreprises qui firent la prospérité de cette ligne de par le fret qu’elle lui a confié :
L’Aciéries Aubert & Duval.

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Jeu 26 Mar 2015 - 17:00, édité 1 fois (Raison : Erreur dans le texte !)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Jeu 26 Mar 2015 - 9:13

J'avais déjà remarqué sur d'autres photos de PN, en temps normal les barrières sont sur la route alors que là des cordes sont sur la voie...
C'est le monde à l'envers :maisoui:

:bravo pour ce reportage
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9148
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par ulysse le Jeu 26 Mar 2015 - 11:28

Chouette photo aussi

la voie dans la verdure , le panneau gare , et dans le fond ,l' usine... :bravo

la couleur des traverses... Very Happy
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1767
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Jeu 26 Mar 2015 - 17:08

Bonjour tous les deux,

snoop27 a écrit:J'avais déjà remarqué sur d'autres photos de PN, en temps normal les barrières sont sur la route alors que là des cordes sont sur la voie...
C'est le monde à l'envers   :maisoui:  

Oui, cela peut surprendre !
En fait les ficelles dissuadent les troupeaux qui transitent d'une pâture à l'autre par le chemin de s'aventurer sur la ligne.
Pour les bêtes, un fil tendu est semblable à celui des clôtures électrique, et elle n'ont guère envie de s'y frotter...

Maintenant, il est vrai que cela peut aussi évoquer ce dessin que j'avais publié il y a quelques temps :



:siffle

Didier.


Dernière édition par Tireman le Jeu 26 Mar 2015 - 18:40, édité 3 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Jeu 26 Mar 2015 - 17:21

Oui c'est tout à fait cela !
A espérer qu'on en arrive pas là un jour... :colère:
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9148
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Stéphane04 le Jeu 26 Mar 2015 - 17:59

Bonsoir
Tireman a écrit:En fait les ficelles dissuadent les troupeaux qui transitent pas le chemin de s'aventurer sur la ligne.
Pour les bêtes, un fil tendu est semblable à celui des clôtures électrique, et elle n'ont guère envie de s'y frotter...Didier.
Ben oui!!!! on ne sait jamais si un train arrivait :siffle :siffle :siffle
Par contre ils devraient laisser les troupeaux aller vaquer sur les voies cela ferait un débroussaillage gratuit. :blase:
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par ulysse le Jeu 26 Mar 2015 - 19:35

Les chévres ...OUI

les vaches , peut être...

mais souviens toi , le produit sur les traverses fait tache d' huile dans le sol , et pollue l' herbe ,comme l' eau...

donc le lait , pas bon ... :siffle

-Les produits laitiers peuvent contenir des hormones, des produits chimiques, des pesticides, des antibiotiques, du sang, du pus, des lectines toxiques provenant des céréales consommées ou d'aliments OGM entre autres choses. Il y a eu aussi le souci des infections virales par le virus bovin de la leucémie (lié à la leucémie et aux lymphomes) ou un virus ....

source:http://fr.sott.net/article/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

sa explique les pub à la télé pour les brûlures d' estomac... :siffle


Dernière édition par ulysse le Jeu 26 Mar 2015 - 22:46, édité 1 fois
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1767
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Jeu 26 Mar 2015 - 19:55

snoop27 a écrit:Oui c'est tout à fait cela !
A espérer qu'on en arrive pas là un jour... :colère:

Ça, mon cher Snoop, ce n’est pas gagné…
Au fait, le titre du dessin, c’est :
LE FRET FERROVIAIRE EN PLAN…
Cela va cadrer parfaitement avec la suite de mon exposé.

Stéphane04 a écrit:Par contre ils devraient laisser les troupeaux aller vaquer sur les voies cela ferait un débroussaillage gratuit.
Non, Stéphane, les vaches cela ne vaut rien comme débrousailleuses.
Par contre les chèvres, là oui, c'est le top du top !
Nous verrons d'ailleurs cela à St Eloy-les-Mines, mais , n'allons pas déflorer le sujet !

Ulysse a écrit:mais souviens toi , le produit sur les traverses fait tache d' huile dans le sol , et pollue l' herbe ,comme l' eau...
donc le lait , pas bon
Bien sur, Ulysse, le créosote n'est pas ce qui ce fait de mieux en infusion.
Mais il faut se dire qu'aujourd'hui, avec les normes diverses basées sur le sacro-saint principe de précaution, juste un exemple, jamais au grand jamais les Picasso, X 2400 et autre X 2800 n'auraient vu le jour...
Et je ne parle même pas de la vapeur... :siffle

Didier.


Dernière édition par Tireman le Jeu 26 Mar 2015 - 20:12, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (38)

Message par Tireman le Jeu 26 Mar 2015 - 20:12

L’Aciéries Aubert & Duval.


Ligne Lapeyrouse – Volvic, dite Ligne des Combrailles.
Section Les Ancizes - Saint Georges – Volvic.
PK400,470 - Sens impair de la ligne.
Venant de Volvic, la ligne va longer l'Aciéries Aubert & Duval.
Le divorce entre l'entreprise et la SNCF a été consommé le Dimanche 9 décembre 2007, funeste jour de la fermeture de la ligne…
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.


Les débuts de l’industrialisation :

Jusqu’au tout début du XXème siècle, la vie de Saint-Georges-de-Mons et des Ancizes-Comps fut essentiellement agricole.
A partir de la fin du XIXème siècle, se produisit une importante transformation :
Trois barrages furent créés sur la Sioule : Les Fades, Garachon et Queuille.
Ils furent édifiés par la Compagnie Hydroélectrique d'Auvergne.
L'électricité produite était destinée à l'alimentation de la ville de Clermont-Ferrand. Vint ensuite l'électrification partielle de nos campagnes, mais un excédent de production électrique amena la Compagnie Hydroélectrique d'Auvergne à fonder la Compagnie d’Electrométallurgie d’Auvergne (E.M.A.), sur la Commune des Ancizes, entreprise qui produisait des Ferro-alliages.

La construction d'une liaison ferroviaire de Lapeyrouse à Volvic grâce au viaduc des Fades (liaison Clermont-Ferrand – Montluçon), permit d'amener les matières premières et l'expédition de la production avec un raccordement de l'usine sur la voie ferrée.
Ce projet de raccordement présenté par la Compagnie des Chemins de Fer d’Orléans fut approuvé par décision du Ministère des Travaux Publics et des Transport en juin 1917, selon les modalités décrites dans ce courrier de l’Inspecteur Général des Pont-et-Chaussées, adressé le 9 juin 1917 à Monsieur le Préfet du Puy-de-Dôme :
(Document issu du Service des Archives Départementales du Puy-de-Dôme).








L’histoire d’Aubert & Duval :

Sources :
Le site de l’entreprise : http://www.aubertduval.fr/societe/historique.html
Le site de la municipalité des Ancizes-Comps : http://www.ancizes-comps.eu/les-acieries.php
Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aubert_et_Duval

C’est l’histoire d'une entreprise familiale, qui va devenir l'un des fleurons de la métallurgie française et un leader mondial.
Cette histoire commence au début du XXème siècle.

Depuis sa création le 2 décembre 1907, avenue de la République à Paris, par Adrien et Henri Duval et Pierre Aubert, AUBERT & DUVAL a été le précurseur des solutions métallurgiques innovantes.

Tout d’abord spécialisée au début du 20ème siècle dans le forgeage et le traitement thermique, l’entreprise intègre à partir de 1926 l’élaboration des aciers spéciaux en reprenant l’usine des Ancizes de la Compagnie d’Electrométallurgie d’Auvergne.
Les familles Aubert et Duval s'installèrent sur les lieux et créèrent une véritable industrie métallurgique avec fours électriques, laminoirs, forge et un atelier d'usinage, puis vinrent ensuite la Fonderie, le traitement, etc.
Entre les deux guerres et même après, la main d'œuvre était essentiellement constituée par des ouvriers paysans recrutés dans toute la région.
A l'aube de la seconde guerre mondiale ce sont plus de 1000 personnes qui travaillent aux "Aciéries" Aubert & Duval.

Avant le déclenchement de la guerre, AUBERT & DUVAL développe le procédé de nitruration utilisé pour le traitement de surface des cylindres des moteurs des avions de chasse de l'Armée de l'Air. En 1957, avant ses concurrents européens, AUBERT & DUVAL installe le premier four d'élaboration sous vide de superalliages et, en 1961, est mis en service le premier four de refusion sous vide.
(NdA : La refusion sous vide permet de produire des lingots de haute qualité en contrôlant la solidification et en améliorant encore la propreté et l'homogénéité du métal.)

Les années 70 verront l'inauguration d'Interforge (presse géante de 65 000 tonnes) à Issoire, et les années 80 le développement de la Recherche & Développement (R&D) et la mise au point d'aciers pour l'Airbus A320.
Le site des Ancizes-Comps se développe et se modernise notamment dans les secteurs des Laboratoires et de la R&D et investit dans de nouveaux moyens de production de forgeage et de laminage.
L’Aciéries Aubert & Duval est aujourd’hui la seconde entreprise industrielle du département (après Michelin) avec 1 400 emplois.

Du point de vue ferroviaire, l’Aciérie Aubert & Duval a donc bénéficié, en plus des infrastructures de la Compagnie d’Electrométallurgie d’Auvergne, de l’embranchement ferroviaire.

On peut lire sous la plume de Jean Bourguignon, dans le n°546 du Dimanche 6 mai 1956 de La Vie du Rail, consacré au sujet de la ligne Lapeyrouse – Volvic :

"La production s’est développée régulièrement ces dernières années. En 1955, l’Aciérie des Ancizes a élaboré environ 50 000 t de lingots d’aciers spéciaux.
Le tonnage des matières premières, combustible et matériel d’équipement, reçu à l’usine dépasse deux fois et demie celui des expéditions de produits fabriqués.
Le nombre total des wagons reçus et expédiés a atteint 6485 pour l’année 1955"


Hélas, comme partout, le travail de sape et la pression des lobbys routiers aidant, la part du fret livré au rail a baissé de manière drastique au fur et à mesure des années, pour en arriver à un semblant de trafic lors de la dernière année du fonctionnement de cette ligne.

Les chiffres sont dans l’extrait de cette lettre, adressée le 12 juin 2008, par monsieur Jean-Louis Borloo, alors ministre de l'Aménagement du territoire, suite à l’interpellation, à propos de la fermeture de la ligne, par monsieur Didier Le Reste, président de la Fédération CGT des Cheminots :

" … La Société Aubert et Duval située aux Ancizes, a réceptionné en 2007, par fer, un tonnage inférieur à 10 000 tonnes, représentant en moyenne 2 à 3 wagons par semaine.
Fret SNCF a organisé avec les fournisseurs d'Aubert et Duval des solutions de substitution qui prennent en compte un acheminement ferroviaire principal associé à des livraisons routières.
Au-delà, pour l'ensemble des besoins de transport fret, RFF et Fret SNCF travaillent à la recherche de solutions permettant une éventuelle reprise de la circulation dans des conditions économiques adaptées au marché. "

Ces propos se voulaient rassurants. On connaît la suite !...

Aujourd’hui, le volume de fret estimé de cette entreprise serait de 100 camions/jour.
Je dis bien "estimé", car une certaine omerta règne de la part de l’entreprise à ce sujet.

(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Ven 10 Juil 2015 - 9:32, édité 3 fois (Raison : Additif du 10 juillet 2015 : l'EP des Aciéries.)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Stéphane04 le Jeu 26 Mar 2015 - 20:37

Re
Stéphane04 a écrit:
Par contre ils devraient laisser les troupeaux aller vaquer sur les voies cela ferait un débroussaillage gratuit. :blase:
Tireman a écrit:
Non, Stéphane, les vaches cela ne vaut rien comme débrousailleuses.
Par contre les chèvres, là oui, c'est le top du top !
Nous verrons d'ailleurs cela à St Eloy-les-Mines, mais, n'allons pas déflorer le sujet !
Didier.
Je n'ai jamais parlé de vaches mais de troupeaux lol! :humour:

Pour Ulysse j'avais oublié cette satané créosote, de toute façon vu les produits que l'on déguste maintenant, et puis cela ferait du beurre directement bien huileux :humour:

@Didier pour St Eloy je suis au courant, au passage j'aurais un petit papier concernant la ligne que j'avais récupéré a St Eloy faudra que je le trouve dans mon boxon.
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par ulysse le Jeu 26 Mar 2015 - 21:52

Voilà , ici tout est dit :

Aujourd’hui, le volume de fret estimé de cette entreprise serait de 100 camions/jour.
Je dis bien "estimé", car une certaine omerta règne de la part de l’entreprise à ce sujet...

100 camions , 100 chauffeurs et combien d' entreprises...
oui ,les seuls qui pouvaient combattre cela , se sont les écolos...
et des écolos , ils sont partis en Arctique ou dans la politique...

Bof , de toute façon ,l' usine finira par fermer , comme toutes les autres...

ici , la plus grosse entreprise sidérurgique a été vendu à l' indien mital , qui ne paye aucun impôt...

la plus ancienne 1910 /1912 au chinois , et c' est l' usine qui fournie des roues de wagons et pour les TGV...

Bon , en france , les industries se font rare ,bientôt on pourra les compter sur les doigts... :siffle
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1767
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Sam 28 Mar 2015 - 20:47

Stéphane04 a écrit:@Didier pour St Eloy je suis au courant, au passage j'aurais un petit papier concernant la ligne que j'avais récupéré a St Eloy faudra que je le trouve dans mon boxon.

Pas de souci, tu as le temps de le retrouver ! Very Happy

Ulysse a écrit:100 camions , 100 chauffeurs et combien d' entreprises...
oui ,les seuls qui pouvaient combattre cela , se sont les écolos...
et des écolos , ils sont partis en Arctique ou dans la politique...

100 camions = 100 chauffeurs...
Question :
Combien de camions français, appartenant à des flottes françaises, avec des chauffeurs français ? :siffle

Les écolos ???
lesquels ? Evil or Very Mad

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (39)

Message par Tireman le Sam 28 Mar 2015 - 20:58

L’Aciéries Aubert & Duval.


29 novembre 2011.
Ligne Lapeyrouse – Volvic, dite Ligne des Combrailles.
Section Les Ancizes - Saint Georges – Volvic.
PK400,315 - Sens pair de la ligne.
EP des aciéries Aubert & Duval.
Mât de communications pour le canton. A gauche, on distingue le dispositif de commande par levier des signaux disque rouges.
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



29 novembre 2011.
PK400,315 – Direction Lapeyrouse à droite.
EP des aciéries Aubert & Duval.
Ici, les commandes mécaniques par leviers à demi-secteur des signaux disque rouge situé au PK 401,400, coté Volvic, et 399,485 coté Lapeyrouse.
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



29 novembre 2011.
PK400,297 - Sens impair de la ligne.
EP des aciéries Aubert & Duval.
A gauche, la commande de l'aiguillage.
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



29 novembre 2011.
PK400,297 – Sens impair de la ligne.
EP des aciéries Aubert & Duval.
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



29 novembre 2011.
PK400,297 – Sens impair de la ligne.
EP des aciéries Aubert & Duval.
Derrière ces grilles, ces wagons en attente, comme en cage...
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



12 septembre 2011.
PK400,297 – Sens impair de la ligne.
EP des aciéries Aubert & Duval.
Derrière ces grilles, ces wagons en attente, comme en cage...
Situation : lieu-dit "la Rivière", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



12 septembre 2011.
PK 400,000
Aciéries Aubert & Duval.
Ce flacon a été jeté pardessus le mur qui longe la voie.
Quelques "arrosages"...
Situation : lieu-dit "les Buges", Commune des Ancizes-Comps, 63770.



25 mai 2012.
PK 400,000 - Vue sens impair de la ligne.
Le long des Aciéries Aubert & Duval.
Situation : lieu-dit "les Buges", Commune des Ancizes-Comps, 63770.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Ven 10 Juil 2015 - 9:36, édité 1 fois
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles. (40)

Message par Tireman le Mar 31 Mar 2015 - 12:17

L’Aciéries Aubert & Duval.


25 mai 2012.
Ligne Lapeyrouse – Volvic, dite Ligne des Combrailles.
Section Les Ancizes - Saint Georges – Volvic.
PK 399,926 - PN 296 - Direction Lapeyrouse à gauche.
Il y a eu ici, probablement jusqu’en 1926, un PN de 2ème catégorie, sans barrières, sur un chemin rural existant avant l'implantation et l’agrandissement des aciéries Aubert & Duval.
Aujourd'hui, toute trace du chemin, comme du PN, a disparu.
Cependant leur existence est bien attestée par Arrêté de classement préfectoral des PN du 26 juillet 1907.
Ce mat de communication est implanté approximativement sur l’emplacement passé de ce PN.
Un peu en arrière, à droite, le compensateur pour le signal Disque "D" implanté coté gare des Ancizes – Saint-Georges.
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.



25 mai 2012.
Toujours sur l’emplacement de cet ex PN 296, une vue sens impair de la ligne.
La poulie en haut du mat du compensateur émerge de la végétation.
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.



25 mai 2012.
PK 399,895 - vue sens impair de la ligne.
Beaubourg rural ?
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.



12 septembre 2011.
PN 295 - PK 399,658 - Direction Lapeyrouse à droite.



29 novembre 2011.
PN 295 - PK 399,658 - Direction Lapeyrouse à gauche.



25 mai 2012.
PN 295 - PK 399,658 - Direction Lapeyrouse à droite.
C'était, à l'origine, un PN de 2ème catégorie sur le chemin vicinal N°12 de le Boucheix aux Richards (Arrêté Préfectoral du 26 juillet 1907).
Il était situé au PK 399,696.
Suite à une demande de la Compagnie d'Orléans, en date du 11 mai 1931, validé par l'Arrêté Préfectoral du 8 juin 1931, il sera équipé de barrières à bascule manœuvrées à distance par l'agent de la Station des Ancizes - Saint-Georges.
En 1926, l’Aciérie Aubert & Duval s’est installée sur le site de l’usine des Ancizes de la Compagnie d’Electrométallurgie d’Auvergne.
L’extension d’Aubert & Duval a fait que le chemin vicinal N°12 de le Boucheix aux Richards a été supprimé dans sa partie qui traversait l’emprise industrielle.
Afin de respecter un droit d’usage pour les piétons, et leur éviter un long détour, le PN, converti en 3ème catégorie, a été déplacé au PK 399,658, pour une communication par un passage souterrain (sous l’usine), entre la rue de la Ganne (les Buges), et la rue de la Viouze (D19c, Le Boucheix).
Vue prise depuis la rue de la Ganne.
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.


Pour résumer un peu la place des points particuliers qui ont été développés dans cette partie consacrée à l’Aciérie Aubert & Duval, cette vue aérienne du 14 octobre 1956, vue issue de la photothèque de l’IGN.
La définition n'est pas terrible, surtout dans les parties situées dans l'ombre, et qui sont malheureusement, les plus intéressantes. J'ai amélioré au mieux.

Cliquer sur la vignette ci-dessous
.



Nous quittons maintenant l’emprise de l’Aciérie Aubert & Duval, et nous poursuivons vers la gare des Ancizes – Saint-Georges.


25 mai 2012.
PK 399,495 - Sens impair de la ligne.
Dans le sens pair de la ligne (direction Volvic), le disque D sécurisait l'EP des aciéries Aubert & Duval (PK 400,300), et était commandé depuis ce point.
Contrairement à son homologue, coté Volvic, celui-ci a vu son disque mécanique remplacé par une signalisation lumineuse.
Il me semble avoir été totalement vandalisé...
Au pied du signal, un crocodile.
Le signal en "V" dans le sens impair de la ligne indique les aiguillages du plateau ferroviaire de la gare des Ancizes - St Georges.
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.



12 septembre 2011.
PK 399,495 - Sens impair de la ligne.
A proximité de la Gare Les Ancizes - St Georges. Signal disque D et son crocodile.
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.



25 mai 2012.
PK 399,485 - Sens impair de la ligne.
Dans le sens pair de la ligne (direction Volvic), le disque D sécurisait l'EP des aciéries Aubert & Duval (PK 400,300), et était commandé depuis ce point.
Au pied du sémaphore, un crocodile.
Le signal en "V" dans le sens impair de la ligne indique les aiguillages du plateau ferroviaire de la gare des Ancizes - St Georges.
Vue prise depuis la nacelle au sommet du signal.
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.



12 septembre 2011.
PK 399,495.
Capteur de passage victime du vandalisme ordinaire…
Situation : lieu-dit "les Buges", commune des Ancizes-Comps, 63770.





25 mai 2012.
PK 399,418 – Direction Lapeyrouse à gauche.
Pont ferroviaire sur la D19c.
La végétation monte à l’assaut de la ligne…
Situation : "les Ancizes Gare", commune des Ancizes-Comps, 63770.


(À suivre…)

Didier C.


Dernière édition par Tireman le Mer 9 Sep 2015 - 21:55, édité 3 fois (Raison : Ajout d'une vue aérienne de l'IGN.)
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Mar 31 Mar 2015 - 12:53

Particulier ce passage souterain sous l'usine, par contre le portillon est du pur style PO !
:merci pour ce reportage
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9148
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Mar 31 Mar 2015 - 13:01

snoop27 a écrit:Particulier ce passage souterain sous l'usine, par contre le portillon est du pur style PO !
:merci  pour ce reportage

Oui Snoop, la petite boule à pointe ! Very Happy
J'ai beau eu chercher dans mes documentations, je n'ai jamais pu trouver le pourquoi de cette ornementation si caractéristique du PO
Si quelqu'un a une explication ???

J'ai édité cette dernière partie afin d'y ajouter une vue aérienne qui permet de mieux situer les point particuliers de l'EP et des PN.

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par ulysse le Mer 1 Avr 2015 - 7:25

oui
Toujours aussi intéressant...Bravo... Very Happy

j' aime bien ce coté aventure le long de la ligne...

oui puis tant que les traverses et les rails sont en place , il y a de l' espoir
pour que cette ligne reprend du service...

A moins que cette usine soit condamnée à fermer.

Mais , c' est aussi un problème de création d' emplois pour cette région ,
le problème est simple à résumer:

Un train , c' est un cheminot qui conduit la locomotive et une trentaine de wagons.

en transportant par la route c' est :
30 camions et trente chauffeurs sans compter les emplois indirect qui vont s' ajouter comme :
l ' entretien des routes.
le transport du carburant.
les pièces détachées pour l' entretient des camions.
les familles qui vont s' installer donc
Matériaux de construction de maisons neuves voir de rénovation...
école
commerce
etc donc toute une communautée...

-Hélas ça rejoint la problématique du gaz de schiste
c' est l' envolée du boum économique sur l' écologie
et les retombées de maladie très grave..
-On s' saccage tout , après bah , on recommence plus loin , le pays est grand , la terre est grande...
-Le problème c' est qu' il n' y a pas de seconde chance , il n' y a qu' une planète terre... :siffle
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1767
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Mer 1 Avr 2015 - 20:18

Bonjour Ulysse,

Ulysse a écrit:oui puis tant que les traverses et les rails sont en place , il y a de l' espoir
pour que cette ligne reprend du service...

Hélas, cet espoir s'amenuise comme peau de chagrin.
Tout le réseau secondaire du Massif Central est en but à une attaque en règle de la part de Pépy et de ses séides.
Ce n'est pas pour remettre en état ce qu'ils ont réussi à éliminer il y a 8 ans...

Ulysse a écrit:Mais , c' est aussi un problème de création d' emplois pour cette région ,
le problème est simple à résumer:

Un train , c' est un cheminot qui conduit la locomotive et une trentaine de wagons.

en transportant par la route c' est :
30 camions et trente chauffeurs sans compter les emplois indirect qui vont s' ajouter comme :
l ' entretien des routes.
le transport du carburant.
les pièces détachées pour l' entretient des camions.
les familles qui vont s' installer donc
Matériaux de construction de maisons neuves voir de rénovation...
école
commerce
etc donc toute une communautée...

Faux mon ami :
Je l'ai constaté, et je l'ai démontré à maintes reprises, partout où les gares ont fermé, partout où les lignes ont été supprimées, l'économie rurale s'est cassée la figure.
Pire, on a assisté à une recrudescence de l'exode rural.
Le tout par la route n'y a rien changé, bien au contraire.
Pour le politique, une population rurale est ingérable, car dispersée, (et par nature, frondeuse), mieux vaut donc concentrer les gens dans les grandes métropoles qui seront reliées entres elles par les TGV et autres LGV.

Bon, j'arrête là, car on va droit dans le hors sujet.
Je prépare la visite de la gare des Ancizes - St Georges.
J'avais fait pas mal d'erreur dans mes commentaires sur mes clichés de 2011 / 2012, et je dois me corriger.

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par ulysse le Jeu 2 Avr 2015 - 11:33

oui

Il suffit que l' usine ferme , et tout se qui gravite autour s' écroule comme un château de cartes...



chouette photo , ici aussi..
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1767
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Lun 6 Avr 2015 - 19:40

bonjour à tous,

Suite à une panne d'ordinateur (écran HS), je suis dans l'incapacité de poursuivre mon exposé jusqu'à  nouvel ordre. :ordiparlafenetre
Je vous prie de bien vouloir m'en excuser. :pleure:
J'envoie ce message depuis un autre ordinateur.

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par ulysse le Lun 6 Avr 2015 - 23:22

salut..Very Happy
bin vla autre chose..

quand sa commence... :siffle
avatar
ulysse
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 1767
Age : 60
Localisation : Dunkerque
Loisirs : Marklin ...3 raillistes...et 2 raillistes...
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par snoop27 le Mar 7 Avr 2015 - 18:34

Bon un écran c'est toujours embêtant mais vaut mieux que de perdre les données...
Et le principal c'est la santé, alors on va attendre gentiment
avatar
snoop27
Reporter Picasso
Reporter Picasso

Masculin
Nombre de messages : 9148
Age : 54
Localisation : Gasny (27) Hte Normandie
Date d'inscription : 08/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Mer 8 Avr 2015 - 20:01

Bon, ça y est, j'ai été chercher un nouvel écran hier matin.
Le temps de connecter la bête, puis de le calibrer, plus quelques tests, et je suis à nouveau opérationnel !
Sous peu, présentation de la gare des Ancizes - Saint Georges ! Very Happy

Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Stéphane04 le Mer 8 Avr 2015 - 20:11

Bonsoir
Bon retour parmi nous, par contre bien brancher le fil bleu sur le bouton vert et le fil blanc euh sur lequel déja ::rouleau:: ::rouleau::
snoop27 a écrit:Bon un écran c'est toujours embêtant mais vaut mieux que de perdre les données...
D'où l'utilité de faire une double sauvegarde : jairienfait:
avatar
Stéphane04
moi je reste
moi je reste

Masculin
Nombre de messages : 288
Age : 52
Localisation : SAINT AUBAN
Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Tireman le Mer 8 Avr 2015 - 20:18

Stéphane04 a écrit:Bonsoir
Bon retour parmi nous, par contre bien brancher le fil bleu sur le bouton vert et le fil blanc euh sur lequel déja ::rouleau::  ::rouleau::
snoop27 a écrit:Bon un écran c'est toujours embêtant mais vaut mieux que de perdre les données...
D'où l'utilité de faire une double sauvegarde : jairienfait:

Bonsoir Stéphane,
Aucun souci pour les branchements, et puis c'est un peu ma partie. Wink

Quand à la sauvegarde, c'est IN-CON-TOUR-NA-BLE !!!
Pour ma part, j'utilise deux disques durs externes.
L'un uniquement réservé au photos, l'autre pour tout ce qui est documents.
Il faut simplement s'astreindre à les actualiser régulièrement... :siffle
Didier.
avatar
Tireman
enfin dans le picasso!!
enfin dans le picasso!!

Masculin
Nombre de messages : 2667
Age : 67
Localisation : 63830 Nohanent
Loisirs : Lecture, Histoire, Recherches, Photos.
Date d'inscription : 08/12/2012

https://plus.google.com/u/0/collection/Q41EX

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Lapeyrouse à Volvic, la ligne des Combrailles.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 29 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 17 ... 29  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum